Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA08001850 réalisé en 2011

Fiche

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Château-Porcien
Adresse Commune : Écly
Cadastre : 1987 AB 141

Le choeur et le bras sud du transept (qui a perdu sa voûte) ont été édifiés au 15e siècle. La nef, ou du moins son mur sud, pourrait également remonter à cette époque mais sa façade a été reconstruite au 18e siècle et le mur nord dans la seconde moitié du 19e siècle. Le bras nord du transept ainsi qu'une grand partie de la sacristie ont été construits à la fin du 19e siècle. Au Moyen Age, le chapitre métropolitain de Reims était patron de la paroisse.

Période(s) Principale : 15e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 18e siècle

L'église Saint-Martin est implantée dans la partie ouest du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan en croix latine. La nef à vaisseau unique est suivie par le transept saillant et par le choeur composé d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La sacristie est adossée au mur est du bras nord du transept et le clocher en charpente de plan carré est campé au faîtage de la nef du côté occidental. L'escalier tournant d'accès à la tribune est situé dans l'angle sud-ouest de la nef et celui en vis d'accès aux combles est adossé au mur sud du choeur. Le flanc sud de la nef, le bras sud du transept et le choeur sont bâtis en pierre de taille crayeuse en différentes hauteurs d'assise, le reste de la nef est en brique rouge et orange et le bras nord du transept ainsi que la sacristie sont en pierre meulière calcaire. Le sol de la nef est couvert d'un damier de calcaire et d'ardoise noire et celui du bras sud d'un damier d'ardoise noire et grise. Les faces intérieures des murs sont enduites. Le mur sud de la nef est percé de baies en plein-cintre, le mur nord de baies en arc brisé et ceux des parties orientales de baies à remplage. La nef est couverte d'un plafond à la française, les bras du transept sont plafonnés et la croisée ainsi que le choeur sont voûtés d'ogives. L'ensemble des couvertures est en ardoise excepté le bras nord et la sacristie qui sont en matériau synthétique. La nef, le transept, la travée droite du choeur et la sacristie sont couverts d'un toit à longs pans, l'abside par une croupe polygonale et le clocher par une flèche polygonale.

Murs calcaire
meulière
brique
enduit
pierre de taille
grand appareil
moyen appareil
petit appareil
Toit ardoise, matériau synthétique en couverture
Plans plan en croix latine
Étages 1 vaisseau
Couvrements charpente en bois apparente
voûte d'ogives
plafond
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
croupe polygonale
Escaliers escalier intérieur : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations bon état, inégal suivant les parties
Techniques vitrail
sculpture
Représentations figure fantastique tête animal fantastique
Précision représentations

Piscine liturgique dans le choeur et le bras droit du transept. Chapiteaux du bras sud du transept : tête d'un homme ou d'un personnage fantastique, animal fantastique.

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • 20130854179NUC1A : Archives départementales des Ardennes, Charleville-Mézières, 8 Fi 3

Références documentaires

Bibliographie
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    p. 257
  • [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes, 2004]. Images de verre, images de guerre. Les vitraux commémoratifs des trois guerres dans les églises des Ardennes. Réd. Jean-Pierre Marby. Charleville-Mézières : Impr. SOPAIC, 2006. 60 p.

    cahier 2, p. 36
Périodiques
  • ROBERT, Gaston. La seigneurie d´Ecly du 12e au 16e siècle. Travaux de l´Académie de Reims, année 1924-1925, tome 139.

    p. 143