Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église Saint-Étienne (détruite)

Dossier IA51001367 réalisé en 2015

Fiche

Á rapprocher de

Présentation historique

La construction de l’ancienne église de Saint-Étienne-sur-Suippe remonte au 13e siècle d’après le répertoire archéologique de 1931-1932. L’édifice décrit est simple : en craie avec des substructions en grès ; il est composé d’une nef, d’un transept avec une tour sur la croisée et chevet carré. Des travaux de remaniements et de remise en état sont effectués aux 16e et 17e siècles. Les sources ne fournissent aucune information sur l’état antérieur à 1500 (Travaux de l’Académie de Reims, vol. 146, 1931-1932).

Les visites pastorales des 17e et 18e siècles donnent un aperçu de l’état de l’ancienne église et de son entretien.

Le 6 octobre 1663, le visiteur constate que le « chœur de l’église menace ruine et la nef est entièrement fondue » (AD Marne. G 232). Le 16 septembre 1665, la nef est réparée, mises à part les vitres et la chapelle dédiée à Saint-Nicolas qui menace toujours de s’écrouler en 1669 (AD Marne. G 258). Les décimateurs chargés de l’entretien du chœur, du cancel, de la chapelle et de la tour décident de démolir la voûte et le toit de la nef en 1683 par mesure de précaution. Les paroissiens responsables de l’entretien de la nef se plaignent de la nouvelle couverture de tuiles et souhaitent un plancher ou une voûte. Seuls le chœur et le cancel sont alors voûtés ; la charpente sous la couverture d’ardoise pourrie endommage la voûte. En 1697, l’état de la couverture reste préoccupant (AD Marne. G 258).

En 1712, la modeste église souffre, à l'instar de celles de Warmeriville, Selles et Saint-Masmes, du pillage et de l’endommagement par des bandes armées, dirigées par le major Growenstein lors de la guerre de succession d’Espagne (Travaux de l’Académie de Reims, op. cit.). En 1722 et 1726 l’église est décrite "en état" mais "pauvre et petite" (AD Marne. G 258). La visite de 1774 fait un constat peu flatteur : "Le sanctuaire est voûté, mais la voûte n’est pas solide. Le chœur point éclairé, fort mal pavé, la nef point éclairée du côté du chœur, point pavée ni voûtée, ni lambrissée" (AD Marne. G 258).

L’église est restaurée une dernière fois en 1790 avant de connaître une reconstruction partielle au 19e siècle. Cette reconstruction inclut l’aménagement d’une nouvelle façade occidentale en craie avec une porte surmontée d’un arc en plein cintre dont le claveau central est orné d’une croix. Le bras sud du transept est également refait et porte alors la date 1898.

L’église est ensuite fortement endommagée lors de la première guerre mondiale (Travaux de l’Académie de Reims, op. cit.), au point de construire une église provisoire dans la cour d’une ferme avoisinante (cf. IVR21_20165115418NUCB) en 1919-1920. L’église actuelle date de 1925 et a été construite sur un emplacement non loin de l’église d’origine par l’architecte Jactat et les frères Fleury, charpentier et couvreur zingueur.

Vocables Saint-Étienne
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Marne - Bourgogne
Adresse Commune : Saint-Étienne-sur-Suippe
Adresse : rue de l'église
Cadastre : 1833 B 02 147 Le cimetière autour de l'église est cadastré en 1833 : B2 246

Édifiée au 13e siècle, l'église connaît des travaux de remaniements et de remise en état aux 16e et 17e siècles. La nef, à l'origine voûtée, est plafonnée à la fin du 17e siècle, mais le nouvel aménagement engendre plus de dégâts que de bénéfices. Restaurée en 1790, l'église est partiellement reconstruite au 19e siècle : nouvelle façade, bras sud du transept refait en 1898. Les dégâts de la première guerre mondiale entraînent une reconstruction sur un autre emplacement, en 1925.

Période(s) Principale : 13e siècle , daté par travaux historiques , (détruit)
Secondaire : 4e quart 19e siècle , daté par travaux historiques , (détruit)
Dates 1898, daté par travaux historiques

L'ancienne église comprenait une nef à un vaisseau, une chapelle sud pouvant correspondre à un bras sud de transept et un chevet plat. Le clocher se dressait sur la croisée.

Murs calcaire moellon
grès moellon
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
plafond
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
toit en pavillon
États conservations détruit
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Marne. Série G : G 285. Visites pastorales, inventaires, état des lieux. Doyenné de Vesles, Beyne et Nauroy annexe. (1679-1787).

    Archives départementales de la Marne, Reims : G 285
  • AP M. Madelain. L'église de Saint-Étienne-sur-Suippe. (1950).

    AP M. Madelain
Documents figurés
  • Saint-Étienne-sur -Suippe, église : dessin du côté nord (reproduction) / Auteur inconnu. [s.d.]. 1 dessin : en noir : crayon. 1 repro. numérique. (BM Reims Carnegie. BMR 74-134).

    Bibliothèque municipale Carnegie, Reims : BMR 74-134
Bibliographie
  • GIVELET, Charles. Répertoire archéologique de l'arrondissement de Reims. Vol. 146. L. Michaud, 1931-1932.

    p. 129-141
(c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Ministère de la culture et de la communication ; (c) Conseil général de la Marne - Dandel Elisabeth
Elisabeth Dandel

Chercheur indépendant, gérante de l'agence Art2 Conseil, mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Caroline Dujon-Attali, Frederike Mulot, puis de Matthieu Couchet, Michèle Robin-Clerc et Marlène Koll, pour la mission de Recensement des églises de la Marne et de leur patrimoine mobilier, lot 1 : arrondissement de Reims, hors ville de Reims (2015-2017).

Elle est mandataire du groupement composé de Raphaëlle Rivière, Pol Vendeville, Marlène Koll, Florence Bruny, Clotilde Redon, Céline Berrette, Sarah Rambaud pour le lot 2 : arrondissement d'Epernay (2017-2019) ; et du lot 6 : ville de Reims (2017-2018).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.