Vue aérienne du sud-est.
Église paroissiale Saint-Lambert de Lavannes - Vue aérienne du sud-est.
Localisation Commune : Lavannes
Adresse : place de l'église
Cadastre : 2014 AB 01 65 Cimetière compris dans la parcelle.
Auteur(s) Thiérot Édouard
Édouard Thiérot (18 avril 1823 - 1904)

Il fut inspecteur des édifices diocésains dès 1849 et confirmé dans ses fonctions le 9 février 1854. Il fut également président de la société des architectes de la Marne et membre de la commission des bâtiments civils de la Marne. Il était démissionnaire depuis 1892, mais le préfet de la Marne s'opposant à la nomination de son gendre Margotin, il retint sa nomination jusqu'en 1897, date à laquelle Margotin fut effectivement désigné. Il a construit à Reims le collège Saint-Joseph et l'orphelinat Sainte-Geneviève, plusieurs écoles et groupes scolaires, notamment à Reims, Trigny, Bouzy, Brimont, Gueux. Il a restauré et construit plusieurs églises, notamment à Gueux, Sainte-Menehould, Corbeny, Berry-au-Bac, Lemé (Aisne), à Grandchamp, Perthes, Saint-Loup dans les Ardennes ainsi que des établissements de vin de champagne à Reims, notamment pour la veuve Clicquot et L. Roederer. Il a enfin édifié les châteaux de Marzilly et de Savigny dans la Marne, les fermes-modèle d'Aubilly, Pargny, Bouleuse (Marne).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Haubold Bernard
Bernard Haubold (1875 - )

TITRES ET FONCTIONS

Il est nommé sur titre Architecte en chef des Monuments historiques (1907-1941), chargé des Côtes-du-Nord (à l’exception de la Cathédrale de St-Brieuc attribuée en 1908) puis. en 1913, du Finistère tandis que Malençon le supplée pour le département des Côtes-du-Nord durant la Première Guerre mondiale. Après la guerre, il est chargé de la Loire-Atlantique (à l’exception de la Cathédrale de Nantes attribuée en 1920), de l’Yonne (1919-1940), des arrondissements d’Épernay et de Reims à l’exception des édifices religieux et de l’archevêché (1921), du Mont-St-Michel (1929-1933), de la direction des travaux des édifices de la Marne pour les arrondissements de Châlons-sur-Marne et Vitry-le-François (1933), à l’exception de l’église d’Ambrières obtenue en 1936, de la Côte-d’Or (1936), des édifices de la Ville d’Arras (1939) et la Marne (1940).

PRINCIPAUX OUVRAGES

La chapelle de Port-Blanc à Penrosan, l’église de Plestin-les-Grèves, la chapelle St-Gonezy à Plougrescant.

(source : La Compagnie des architectes en chef des monuments historiques)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
dossier.copyrights (c) Région Grand-Est - Inventaire général
(c) Ministère de la culture et de la communication
(c) Conseil général de la Marne