Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-André de Marfaux
    Église paroissiale Saint-André de Marfaux Marfaux - en village - Cadastre : 2014 AB 4
    Historique :
    . Les travaux de restauration sont entrepris dès 1919, sous la direction de André Ventre (1919 à 1920
    Référence documentaire :
    Église paroissiale Saint-André. Extérieur, ensemble est, état le 26 juillet 1936 (MAP. DNX-3467 ) Église paroissiale Saint-André. Extérieur, ensemble est, état le 26 juillet 1936 / Henri Deneux. 26 Photographies de Michel André. 1966 (UDAP. Classeur de photographies. s.c.) Photographies de Michel André, 1966 / Michel André, architecte des monuments historiques. 1966. Photogr. pos. : n. et b. (Unité
    Description :
    L’église Saint-André de Marfaux est construite suivant un plan en croix latine. L’édifice comprend
    Auteur :
    [architecte des Monuments historiques] Ventre André
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-André de Marfaux
  • Eglise paroissiale Saint-Martin de Reuil
    Eglise paroissiale Saint-Martin de Reuil Reuil - en village - Cadastre : 2014 AB 175
    Historique :
    reconstruit de 1919 à 1930 sous la direction successive des architectes en chef A. Ventre, B. Haubold, puis A
    Référence documentaire :
    Photographies de Michel André. 1966 (UDAP. Classeur de photographies. s.c.) Photographies de Michel André, 1966 / Michel André, architecte des monuments historiques. 1966. Photogr. pos. : n. et b. (Unité
    Auteur :
    [] Ventre André
    Texte libre :
    la direction successive des Architectes en Chef André Ventre (1919-1921), Bernard Haubold (1923), et André Ventre en 1919. Les vitraux en losange du chœur, du transept et de la chapelle sont posés en 1925 Armand Guéritte (1924-1930). Tout d'abord, A. Ventre entreprend immédiatement « les travaux de consolidation les plus indispensables pour éviter l'aggravation des dégâts » (rapport présenté par A. Ventre, 15 » (rapport présenté par A. Ventre, 15 octobre 1919. MAP 81 51 179 244). Il est donc urgent de clore le 500 francs (rapport présenté par A. Ventre, 15 octobre 1919. MAP 81 51 179 244). Toutefois, il semble devis de 16 200 francs (rapport présenté par A. Ventre, 15 novembre 1920. MAP 81 51 179 244). En 1923 ans. En 1966, l'Architecte des Bâtiments de France, M. André, signale au Maire de Reuil que les annuel. De plus ce modèle de bardeaux est difficile à trouver » (lettre de M. André au Maire de Reuil, 28
1