Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Martin

Dossier IA08001489 réalisé en 2011

Fiche

Voir

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ardennes - Vouziers
Adresse Commune : Tannay
Adresse : Place des 93e GRDI et 16e BCP
Cadastre : 1998 AC 123

L'église Saint-Martin est un édifice très homogène érigé vers 1530 dans le style gothique flamboyant mais avec quelques éléments du vocabulaire Renaissance (clé de voûte pendante du chœur, forme des rampants des pignons). Dès l'origine l'édifice a été fortifié par le biais d'arquebusières et d'échauguettes au bras du transept. L'édifice fut très gravement touché après le 10 mai 1940 par de nombreux bombardements aériens : les toitures n'existaient plus, le clocher a été entièrement détruit et les autres parties étaient en très mauvais état. Faute de crédits suffisants la restauration n'intervint qu'à partir de 1957 et, le 22 avril 1959, on posait la première pierre du clocher ; le 16 mars 1967 la restauration se termina par la pose du coq sur le clocher. Au Moyen Age, Tannay était la possession de l'abbaye Saint-Remi de Reims : cette possession doit remonter aux grandes donations de Clovis à saint Rémi. La première mention historique de ce domaine (Tannay et Pont-Bar) intervient dans le polyptyque de Saint-Remi, au début du 9e siècle. Sur un mur du bras sud du transept est présente la dédicace de la première église du lieu qui eut lieu en mars 977 et la consécration fut réalisée par l'archevêque Adalbéron.

Période(s) Principale : 1ère moitié 16e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle

L'église Saint-Martin est implantée au centre du village et est légèrement orientée au nord-est. C'est une église-halle à plan en croix latine. La courte nef à trois vaisseaux de deux travées est précédée par une puissante tour de clocher au mur sud de laquelle est adossée la tourelle polygonale hors-oeuvre de l'escalier en vis. Le choeur se compose d'une travée droite et d'une abside à trois pans. La sacristie est implantée dans l'angle formé par le bras nord du transept et le choeur. Les murs sont élevés en pierre de taille calcaire en moyen appareil. Les faces intérieures des murs sont enduites. Le sol de la nef et du transept est couvert de tomettes et celui du choeur de carreaux d'ardoise. Les murs sont percés de baies à remplage plus ou moins développées. La façade occidentale du clocher comporte un portail à pilier central et tympan à niche sous des voussures en arc brisé terminées par un gâble et un pinacle ; l'ensemble est surmonté par une petite rose. Des arquebusières rectangulaires (dont une en forme de lunette) sont ménagées au bras des murs et deux échauguettes sont implantées dans les angles est des bras du transept. Les volumes intérieurs sont voûtés d'ogives. La couverture de l'édifice est en ardoise. La nef et le transept sont couverts par des toits à longs pans (transversaux pour les travées des collatéraux) à pignons découverts, la sacristie par un toit à longs pans à croupe, la tourelle d'escalier par un toit polygonal, les échauguettes par des flèches carrées, l'abside par une croupe polygonale et le clocher par un toit en pavillon.

Murs calcaire
pierre de taille
moyen appareil
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
toit polygonal
flèche carrée
croupe
pignon découvert
croupe polygonale
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
États conservations bon état, reconstruit à l'identique
Techniques vitrail
sculpture
Représentations homme buste chien lion feuillage armoiries
Précision représentations

Vitrail géométrique. Gargouilles en forme de chiens ou de lions au transept ; bustes masculins et feuilles de choux frisé au portail occidental. Blason sans armoiries (effacées à une pile du côté nord de la nef).

Edifice fortifié.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1972/03/29
Précisions sur la protection

Eglise (cad. Z 27) : classement par arrêté du 29 mars 1972.

Annexes

  • Inscription sur la face intérieur du mur du bras nord du transept (pierre de consécration de l´eglise antérieure) :

    Anno incarnationis / d cccc lxx septimo / dedicata est ista aecclesia / tercio idus marcii / in honore beati Remigii / ab Adalberoni archiepiscopo.

Références documentaires

Bibliographie
  • JADART, Henri, DEMAISON, Louis. Les inscriptions commémoratives de la construction d´églises dans la région rémoise et ardennaise, Xe-XVIIe siècles. Caen : 1899. n.p.

    pp. 3-4
  • MANCEAU, Henri. Charleville-Mézières (Charleville, Etion, Mézières, Mohon, Montcy-Saint-Pierre). Charleville-Mézières : impr. P. Anciaux & Cie, 1967. 76 p.

    p. 40
  • COLLIN, Hubert. Les églises anciennes des Ardennes. Editions de l´O.D.T. des Ardennes, 1969. 178 p.

    p. 156
  • BECHARD, Eliane, JANNIN, Francois, et al. Les églises d´Argonne. Le guide de l´Argonne. Lyon : La Manufacture, 1987.

    pp. 170-172
  • HUBERT, Jean. Département des Ardennes : dictionnaire historique et géographique . Paris : Res universis, 1991. 512 p. Fac-similé de l´édition de 1855, Géographie historique du département des Ardennes.

    p. 461
  • MARBY, Jean-Pierre. Les édifices cultuels catholiques d´après l´enquête épiscopale de 1919. In [Exposition. Charleville-Mézières, Archives Départementales des Ardennes. 1994]. Les Ardennes durant la Grande Guerre (1914-1918) . Charleville-Mézières : SOPAIC, 1994, p. 275-290.

    pp. 280-282
Périodiques
  • MENU, Henri. Mélanges d´épigraphie ardennaise . Bulletin monumental , 1893, vol. 58. 41 p.

    p. 6
  • MANCEAU, Henri. Chémery et la Bar. L´Automobilisme ardennais, n°95, mars-avril 1954.

    p. 10
  • MANCEAU, Henri. Eglises et châteaux : du nouveau sur... . L'automobilisme ardennais, mars-avril 1967, n°173.

    p. 23
  • GRETERIN, Louis. Dispersion d´un patrimoine artistique et culturel : les monastères ardennais et la Révolution. Etudes ardennaises, 1968, n°55.

    p. 36
  • COLLIN, Hubert (dir.). Dictionnaire historique des communes des Ardennes. Autry, Bièvres, Bourcq, Blagny, Malandry, Neufmanil, Prix-les-Mézières, Renwez, Rimogne, Tannay, This, Villy. Revue historique ardennaise, année 1978, tome XIII.

    pp. 227-236
  • MANCEAU, Henri. Les portails d´églises ornés du Pays de Vouziers (16e siècle). Horizons d'Argonne, 1983, n°46.

    pp. 5 ;14
  • THERET, Jacques, SARTELET, Alain. Une poignée de solides églises. Terres ardennaises, n° hors-série, Route des Forêts, lacs et abbayes, mai 1996.

    pp. 31-33