Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA51060032 réalisé en 1986

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Martin
Parties constituantes non étudiées cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Ville-sur-Tourbe - Argonne Suippe et Vesle
Adresse Commune : Sommepy-Tahure
Adresse : rue de la Chaussée
Cadastre : 1956 AC 147 à 149 ; 1826 F2 1079, 1080

L'église, mentionnée en 1084, dépendait avant la Révolution du diocèse de Reims. L'abbaye de Saint-Thierry en percevait les dîmes. L'édifice est reconstruit au tournant du 15e et du 16e siècle en commençant par le chœur. À la fin du 16e siècle ou au début du 17e siècle, une pièce refuge est aménagée au-dessus de l'abside par surélévation. La façade date du 2e quart du 17e siècle (après 1634, date d'achèvement de la façade de la cathédrale de Châlons de laquelle elle s'inspire). Depuis le 17e siècle la partie orientale de l'église pose de graves problèmes de stabilité que l'architecte Louis-Auguste Reimbeau résout de manière radicale de 1860 à 1866 : afin de reprendre les fondations, il fait démonter entièrement l'abside, la croisée, une partie du transept restant et les deux dernières travées du bas-côté sud et reconstruire le tout à l'identique. La flèche est terminée en 1868. De 1878 à 1882, la façade est restaurée, et le long escalier extérieur qui conduit à l'entrée du cimetière, dans l'axe de cette façade, est rebâti. Le 2 septembre 1914 le clocher et la toiture sont entièrement consumés par des bombes incendiaires, puis le 25 septembre 1915 des projectiles détruisent l'ensemble des voûtes et une grande partie des murs gouttereaux de la nef. La restauration est assurée par André Ventre, architecte des monuments historiques : en 1920, l'édifice est déblayé et les élévations consolidées ; la restauration commence en 1922 par le chœur ; ce dernier, le transept et la dernière travée de la nef sont rendus au culte le 28 octobre 1926 ; les travaux se poursuivent par la nef ; l'église est inaugurée le 14 février 1931. Elle est consacrée le 8 juillet 1946.

Période(s) Principale : limite 15e siècle 16e siècle, 3e quart 19e siècle, 1ère moitié 20e siècle , daté par travaux historiques, daté par source
Secondaire : 2e quart 17e siècle, 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Reimbeau Louis-Auguste,
Louis-Auguste Reimbeau (1826 - 1865)

REIMBEAU Louis-Auguste (1826-1865). Architecte, dessinateur. Élève de Narcisse Brunette, il fut attaché à Visconti dans la construction du Nouveau Louvre. Il épousa à Rethel en 1854 Gabrielle Joséphine Harmel (1831-1913), fille du filateur de Boulzicourt (Ardennes) et repose au Cimetière du Nord. (http://cths.fr/an/prosopo.php?id=109635).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Ventre André,
André Ventre (1874 - 1951)

Il est nommé architecte des Monuments historiques en 1905. D'abord chargé de la Saône-et-Loire, entre 1906 et 1915, puis de la Marne et de la Haute-Marne en 1915, il est nommé dans la Meuse en 1917 et de Vincennes. Il va participer à la restauration de la cathédrale de Verdun et des villages alentour.

En 1929 il est chargé du déplacement de l'hôtel de Massa des Champs-Élysées au 38 de la rue du Faubourg-Saint-Jacques.

Il fut un des architectes de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, mais son œuvre la plus célèbre reste le monument de la Tranchée des baïonnettes, érigé en 1920 près de Verdun. Pour l'architecture ferroviaire, André Ventre fut partisan du type gare-pont, c'est-à-dire une gare édifiée au-dessus, ou à côté des rails, mais en hauteur, ceci pour permettre aux usagers et au personnel de rejoindre les voies par un hall situé au-dessus des voies2.Il réalise la décoration de monuments parisiens à l'occasion de funérailles nationales comme celles de Paul Painlevé le 12 mai 1932 à Notre-Dame de Paris et au Panthéon de Paris.

Il prend sa retraite en 1941.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte des Monuments historiques, attribution par source

L'église et le cimetière s'élèvent sur une butte bien délimitée à l'ouest et au nord par un talus. L'édifice comprend une nef à trois vaisseaux, celui du centre étant à éclairage direct, un transept débordant avec clocher de charpente sur la croisée et un chœur sous la forme d'une abside à cinq pans. Une tourelle d'escalier se loge dans l'angle rentrant entre le bras gauche du transept et le bas-côté de la nef. Deux sacristies à toit en terrasse encadrent l'abside. L'édifice, voûté d'ogives, est entièrement bâti en pierre de taille (craie et calcaire jaune), sur un soubassement en moellon. Le clocher se termine par une flèche carrée et la tourelle d'escalier par une toiture polygonale. Les couvertures sont en ardoises à l'exception des bas-côtés qui présentent des appentis en tuile creuse. L'entrée se fait sur la façade par un portail à deux baies jumelées. Un second grand portail à deux baies jumelées surmontées d'un tympan ajouré ouvre sur la troisième travée du bas-côté nord (entièrement reconstitué en 1925-1930, à l'exception du piédroit gauche conservé) et un troisième plus simple, à baie unique, lui répond du côté sud (totalement refait en 1925-1930, en substituant un tympan plein au tympan d'origine ajouré).

Un lavabo en niche, remontant à la construction de l'église et transformé en crédence au 19e siècle, est conservé dans le bras droit du transept.

Murs calcaire moyen appareil
calcaire moellon
bois essentage d'ardoise
Toit ardoise, tuile creuse
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
toit à longs pans croupe polygonale
appentis pignon découvert
toit polygonal
flèche carrée
terrasse
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie
escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Techniques sculpture

Représentations ordre dorique ordre ionique fronton pot à feu homme ange écu pinacle accolade fleuron flèche feuille vigne
Précision représentations

La façade présente deux ordres superposés, le tout amorti par un fronton cintré et deux pots à feu. Le tympan à réseau flamboyant du portail latéral est encadré par une voussure à personnages alternant avec des végétaux. Des anges portant des écus ornent les linteaux et les embrasures. Le portail nord est surmonté d'un tympan encadré de pinacles, contenant une niche sous un arc en accolade terminé par un fleuron.

À l'intérieur, les piliers du vaisseau central présentent des culots destinés à porter des statues. Ils figurent des anges tenant un écu. Un dais à flèche marque la partie haute de ces pseudos niches. Des frises tiennent lieu de chapiteau sur l'ensemble des supports, sculptées de feuilles diverses, de pampres, de choux frisés.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1862

Annexes

  • Illustrations complémentaires

    IVR21_19875100018X = autre exemplaire de la carte postale reproduite sous le n° IVR21_19875100012X

Références documentaires

Documents figurés
  • Département de la Marne. Église de Somme-Py [plan]. 1:100. [ca 1920]. 1 dess. (MAP. 47 341).

    Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, Charenton-le-Pont : 47 341
  • Sommepy [vue d'ensemble extérieur de l'église] / Charles-Joseph Mohen. [ca 1865]. 1 dess. : encre, plume, lavis et aquarelle ; 12 x 17 cm (BM Châlons-en-Champagne. Fonds Mohen, ms 1135).

    Bibliothèque municipale, Châlons-en-Champagne : ms 1135
  • [Sommepy. Vue intérieure de l'église vers le chœur] / Hory. [ca 1900]. 1 photogr. pos. : tirage ; 17 x 12 cm (AE Châlons-en-Champagne. Fonds Royer).

    Archives de l'Evêché, Châlons-en-Champagne : Fonds Royer
  • [Sommepy, église. Vues d'ensemble vers le chœur et vers la tribune d'orgue] / Hory. [ca 1900]. 2 photogr. pos. : tirages ; 12 x 15 cm (AE Châlons-en-Champagne. Fonds Royer).

    Archives de l'Evêché, Châlons-en-Champagne : Fonds Royer
  • Somme Py. - L’Église (côté Est). Intérieur de l'église. Mourmelon-le-Grand : L. Guérin, [cachet 1904]. 2 impr. photoméc. : cartes postales (AD Marne. 2 Fi 544/4).

    Archives départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne : 2 Fi 544
  • Somme-Py - Entrée principale de l’Église. Sommepy : hôtel Thonin ; Mourmelon : L. Guérin, [cachet de 1908]. 1 impr. photoméc. : carte postale (coll. privée).

    Collection privée
  • Somme-Py - L’Église. Sommepy : collection P.L., [1900-1910]. 1 impr. photoméc. : carte postale (coll. privée).

    Collection privée
  • Somme-Py. - Intérieur de l’Église. Éd. M.B., [1900-1910]. 1 impr. photoméc. : carte postale (coll. privée).

    Collection privée
  • [Portail latéral sud de l'église de Sommepy, après l'incendie du 2 septembre 1914]. [1914 ou 1915]. I photogr. pos. : photo-carte allemande ; 8,2 x 10,5 cm (coll. privée).

    Collection privée
  • [Sommepy. Vues intérieures de l'église en ruine] / Paul Queste. [1915-1918]. 4 photographies pos. : tirages ; 11,5 x 16 cm (AE Châlons-en-Champagne).

    Archives de l'Evêché, Châlons-en-Champagne
  • [Église de Sommpy après les bombardements de 1915. Nef et transept vus depuis le bras droit] / Paul Queste. [1915-1918]. 1 photogr. nég. : verre ; 13 X 18 cm (MAP. APMH00022406).

    Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, Charenton-le-Pont : APMH00022406
  • Sommepy. - L’Église provisoire. - L'intérieur. Éd. OR, [ca 1920-1925]. 1 impr. photoméc. : carte postale (coll. privée).

    Collection privée
  • Somme-Py - L’Église provisoire. Sommepy : Larasse éditeur, [ca 1922-1925]. 1 impr. photoméc. : carte postale (coll. privée).

    Collection privée
  • [Chœur et transept de l'église de Sommepy en cours de reconstruction]. [ca 1923-1924]. 2 photogr. pos. : tirages ; 23 x17 cm (AE Châlons-en-Champagne. Fonds Royer et Guillemin].

    Archives de l'Evêché, Châlons-en-Champagne : Fonds Royer et Guillemin
Bibliographie
  • LESAGE, G. Géographie historique et statistique du département de la Marne. Vouziers ; Paris : Flamant, chez Legrand , 1839.

    p. 180-182
  • BARTHÉLEMY, Édouard de. Rapport sur la statistique monumentale de l'arrondissement de Sainte-Ménehould. Paris : Derache, 1851.

    p. 17-19
  • BARTHÉLEMY, Édouard de. Notice historique et archéologique sur les communes du canton de Ville-sur-Tourbe. Paris : Aug. Aubry, 1865.

    p. 75-78
  • LONGNON, Auguste. Dictionnaire topographique du département de la Marne. Paris, Imprimerie Nationale : 1891.

    p. 261, 266
  • BROUILLON, Louis-Julien. Les objets d'art des églises de l'arrondissement de Sainte-Ménehould (Marne). Châlons-sur-Marne : Impr.-Libr. de l'Union Républicaine , 1906.

    p. 55-57
Périodiques
  • WELCHE, Edmond. Inauguration de l'église de Sommepy. Semaine religieuse de Châlons, 1926 (12 novembre, 46), p. 544-548.

  • GANDILHON, René. Les objets d'art conservés dans le département de la Marne. Memoires de la SACSAM, t. LXXXVII, 1972, p. 57-132.

    p. 121
  • RAVAUX, Jean-Pierre. Nos églises champenoises... Sommepy. Champagne généalogie, 2000, n° 88, p. 251-254.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Région Grand-Est - Inventaire général - Ducouret Bernard
Bernard Ducouret

Chercheur au service de l'Inventaire Grand Est.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Gaborit Françoise
Françoise Gaborit

Chercheur au service de l'Inventaire Champagne-Ardenne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.