Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
collégiale, Église Saint-Urbain

Ensemble de 4 verrières mixtes (bas-côté sud et façade) : Scènes de la vie d'Urbain IV et de sainte Julienne et institution de la Fête-Dieu

Dossier IM10016748 réalisé en 2015

Fiche

Dénominations verrière
Titres Scènes de la vie d'Urbain IV et de sainte Julienne et institution de la Fête-Dieu
Appellations style néo-gothique
Aire d'étude et canton Aube - Troyes 1
Adresse Commune : Troyes
Adresse : place Vernier
Emplacement dans l'édifice bas-côté sud, 3e travée (baie 18)
bas-côté sud, 2e travée (baie 20)
bas-côté sud, 1ère travée, mur nord (baie 22)
bas-côté sud, 1ère travée, mur ouest (baie 24)

Vitraux anciens du début du 14e siècle dans le tympan et les lancettes des baies 18, 20 et 22 (fragments), du milieu du 15e siècle dans le tympan et du 16e siècle dans les têtes de lancettes de la baie 24.

Toutes les verrières ont été restaurées à la fin du 19e siècle par le peintre-verrier parisien Édouard-Amédée Didron qui a également créé les panneaux figurés des lancettes en 1897 et les deux anges des écoinçons latéraux de la baie 24. Elles seront posées par le peintre-verrier parisien Jean-Baptiste Anglade en 1904.

Les panneaux figurés illustrent des épisodes de la vie d'Urbain IV, natif de Troyes et de sainte Julienne de Cornillon qui a obtenu du pape Urbain IV l'institution de la Fête-Dieu.

Période(s) Principale : 1er quart 14e siècle
Principale : milieu 15e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1897, daté par travaux historiques
Lieu d'exécution Commune : 75, Paris
Auteur(s) Auteur : Didron Edouard-Amédée,
Edouard-Amédée Didron (1836 - 1902)

Peintre-verrier parisien actif de 1853 à 1902, rue du Bac (1870), puis 23 rue Saint-Dominique (1875), puis 5 boulevard d'Enfer-prolongé (1878).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier, restaurateur, attribution par travaux historiques
Auteur : Anglade Jean-Baptiste, peintre-verrier, attribution par travaux historiques

Baies en arc brisé composées de deux lancettes trilobées. Tympan comportant deux trèfles ou trilobes et des ajours triangulaires (baies 18, 20, 22) ou un oculus à cinq lobes et des écoinçons (baie 24).

Vitrerie à verre coloré et peint en grisaille et jaune d'argent. Verres losangés dans les lancettes de la baie 24.

Catégories vitrail
Structures lancette, 2, polylobé tympan ajouré jour de réseau verrière à losanges
Matériaux verre transparent, coloré, peint, grisaille sur verre, jaune d'argent
Mesures h : 500.0 cm
la : 170.0 cm
Précision dimensions

Dimensions approximatives.

Iconographies filet
couleur
fleur de lys
feuille
ornement à forme végétale
ornement à forme géométrique
quadrilobe
miracle
eucharistie
clergé
clé
clergé, agenouillé
sainte Julienne du Mont-Cornillon
vision
lune
Sainte Face
pape
Dieu le Père
colombe
Saint-Esprit
ange, agenouillé
phylactère
chape
église
cathédrale
Fête-Dieu
ostensoir
Précision représentations

Scène historiée dans un panneau au centre de chaque lancette et au tympan de la baie 24. Dans les baies 18, 20 et 22 : grisaille végétale et géométrique de complément avec filets et quadrilobes de couleur ; bordures à fleurs de lys et feuilles.

Baie 18 : miracle eucharistique de Bolsène (lancette gauche) ; évêque de Verdun, le futur Urbain IV reçoit des échevins les clés de la ville (lancette droite).

Baie 20 : deux compagnes religieuses de Sainte Julienne prient pour que la Fête-Dieu soit instituée (lancette gauche) ; vision de saint Julienne où elle voit une lune échancrée et comprend qu'il manque une fête dans l'année liturgique (lancette droite).

Baie 22 : une sœur d'Urbain IV, abbesse de Monteuil, près de Laon, prie devant la Sainte Face pour que la Fête-Dieu soit instaurée (lancette gauche) ; Urbain IV reconnaît le miracle de Bolsène (lancette droite).

Baie 24 : Dieu le Père coiffé de la tiare pontificale et la colombe du Saint-Esprit entourés de quatre anges adorateurs et d'un ange portant un phylactère (tympan, oculus central) ; deux anges adorateurs portant une chape (tympan, écoinçons) ; Urbain IV offre une partie de l'église Saint-Urbain, en arrière-plan la cathédrale de Troyes (lancette gauche) ; Urbain IV institue la Fête-Dieu et tient un ostensoir (lancette droite).

Inscriptions & marques inscription concernant l'iconographie, peint, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Baie 24 : Sanctus Sanctus (en écriture gothique dans l'ajour supérieur du tympan) ; lignum vitae in medio paradisi / luna perfecta in aeternum (en écriture gothique dans les phylactère du panneau figuré de la lancette droite).

États conservations grillage de protection
altération ponctuelle
altération chromatique de la surface
altération de l'épaisseur de la matière
oeuvre restaurée
Précision état de conservation

Baies 18, 20, 22, 24 : en mauvais état. Trous, fissures, assombrissement, verre brisé en étoile.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre immeuble, 1840
Précisions sur la protection

Liste de 1840.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Aube. Série V : V 503. Séparation des Eglises et de l'Etat - Inventaires des biens ecclésiastiques dressés en exécution de l'article 3 de la loi du 9 décembre 1905.

    Troyes Archives départementales de l'Aube, Troyes : V 503
Bibliographie
  • CALLIAS BEY, Martine, CHAUSSE, Véronique, FINANCE, Laurence de, LAUTIER, Claudine. Les vitraux de Champagne-Ardenne. Paris : CNRS, 1992 (Corpus vitrearum-France, Recensement IV).

    p. 278, 280
  • FICHOT, Charles. Statistique monumentale du département de l’Aube. Troyes : Lacroix, 1884-1900, 5 vol.

    t. 5, p. 137-140
(c) Conseil départemental de l'Aube (c) Conseil départemental de l'Aube ; (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Région Grand-Est - Inventaire général - Bennani Maya - Richard Sophie