Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Martin

Ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois

Dossier IM51002160 réalisé en 2020
Dénominations autel, tabernacle, statue, chandelier d'autel, croix d'autel, clôture de choeur, fonts baptismaux, tableau commémoratif des morts
Titres
Aire d'étude et canton Ville-sur-Tourbe - Argonne Suippe et Vesle
Adresse Commune : Sommepy-Tahure
Adresse : rue de la Chaussée
Cadastre : 1956 AC 147 à 149

Lors de son inauguration, le 14 février 1931, l'église est pourvue d'un aménagement provisoire. Le riche mobilier d'avant guerre n'ayant pas été estimé à sa juste valeur, le maire doit négocier un avenant. Une fois obtenu, un désaccord apparaît entre d'une part le curé, partisan d'un mobilier moderne, et de l'autre les paroissiens et le conseil municipal désireux de retrouver le caractère néogothique de celui détruit. On peut penser que le curé était soutenu par l'architecte, André Ventre, qui avait restauré également l'église de Varennes-en-Argonne et fait installer un ensemble Art déco composé d'un maître-autel, d'une clôture de chœur et de deux ambons, réalisés par le sculpteur Gaston Le Bourgeois (en place en novembre 1934). C'est probablement dans la première partie de l'année 1935 que se déroule la visite à Varennes narrée en 1960 par un témoin, le maire de Sommepy, Gaston Pérard (visite également évoquée par Edmond Welche en novembre 1936 dans son article sur le nouveau mobilier de l'église), en présence de l'évêque de Châlons, Mgr Tissier, du président de la Société coopérative de reconstruction des églises du diocèse de Châlons, l'abbé Jules Royer, et du curé de Sommepy, l'abbé Pierre Cahouët. Tout le monde est convaincu par cette réalisation et il est décidé de faire appel au même artiste. La commande d'un maître-autel, d'une clôture de chœur, de deux autels latéraux, de fonts baptismaux, d'un lutrin et deux grands bénitiers est donc confiée à Gaston Le Bourgeois. Les projets sont datés du 20 juillet 1935. Non signés, ils sont vraisemblablement la mise au propre par André Ventre des dessins de Gaston Le Bourgeois. Les marchés sont passés avec le sculpteur le 1er février 1936, à l'exception du lutrin et des bénitiers dont la fabrication est ajournée à la demande du maire pour des raisons financières (lettre d'André Ventre du 6 mars 1936). Ils ne seront finalement jamais réalisés. Le procès-verbal de réception des autres meubles est dressé le 6 juillet suivant.

Le tableau commémoratif des morts est réalisé en même temps ainsi que l'indique Edmond Welche dans son article de novembre 1936. Il n'a laissé aucune trace dans les archives communales car il doit avoir été entièrement financé par les paroissiens et commandé par le curé. Il est fort probablement, au vu de sa conception, qu'il soit aussi l'œuvre de Gaston Le Bourgeois.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1936, daté par source
Lieu d'exécution Édifice ou site : Rambouillet
Auteur(s) Auteur : Ventre André,
André Ventre (1874 - 1951)

Il est nommé architecte des Monuments historiques en 1905. D'abord chargé de la Saône-et-Loire, entre 1906 et 1915, puis de la Marne et de la Haute-Marne en 1915, il est nommé dans la Meuse en 1917 et de Vincennes. Il va participer à la restauration de la cathédrale de Verdun et des villages alentour.

En 1929 il est chargé du déplacement de l'hôtel de Massa des Champs-Élysées au 38 de la rue du Faubourg-Saint-Jacques.

Il fut un des architectes de la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, mais son œuvre la plus célèbre reste le monument de la Tranchée des baïonnettes, érigé en 1920 près de Verdun. Pour l'architecture ferroviaire, André Ventre fut partisan du type gare-pont, c'est-à-dire une gare édifiée au-dessus, ou à côté des rails, mais en hauteur, ceci pour permettre aux usagers et au personnel de rejoindre les voies par un hall situé au-dessus des voies2.Il réalise la décoration de monuments parisiens à l'occasion de funérailles nationales comme celles de Paul Painlevé le 12 mai 1932 à Notre-Dame de Paris et au Panthéon de Paris.

Il prend sa retraite en 1941.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Le Bourgeois Gaston-Etienne,
Gaston-Etienne Le Bourgeois (1880 - 1956)

Issu d'une famille de sculpteurs à Vire (Calvados), il apprend son métier auprès de son père. Il s'établit à Paris en 1901, puis à Dammartin-en-Goële (77) en 1910 et enfin à Rambouillet en 1918. L'un des animateurs du mouvement Art déco, ses œuvres sont remarquées à l'exposition internationale de 1925. Travaux importants pour paquebots et cathédrales.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections

Références documentaires

Documents d'archives
  • Collection privée. [Souvenirs concernant l'aménagement mobilier de l'église], par Gaston Pérard, maire de Sommepy-Tahure de 1929 à 1944, 1960, ms.

    Collection privée
  • AC Sommepy-Tahure, Documents concernant la reconstruction de l'église et son nouveau mobilier, 1920-1940.

    AC Sommepy-Tahure
Documents figurés
  • Église de Sommepy [projet d'un ensemble mobilier]. 1:50 (fonts baptismaux : 1:10). [André Ventre et Gaston Le Bourgeois]. 20 juillet 1935. 7 tirages de plan (AE Châlons-en-Champagne. Fonds Royer) :

    - Maître-autel [plan et élévation]. 28 x 17 cm.

    - Autel et palier d'autel [parties en pierre du maître-autel]. 31 x 21 cm.

    - Table de communion [plan et élévations]. 31 x 21 cm.

    - [Base en pierre de la table de communion. Plan et élévations]. 31 x 21 cm.

    - Autels latéraux [plan et élévation]. 30,5 x 21 cm.

    - Paliers et autels latéraux [plan et élévation]. 31 x 20,5 cm.

    - Fonts baptismaux [élévation]. 20 x 14,5 cm.

    Archives de l'Evêché, Châlons-en-Champagne : Fonds Royer
  • [Chœur liturgique]. [1936]. 1 photogr. pos. : tirage ; 16,7 x 11,4 cm (Coll. part.)

    Collection particulière
Périodiques
  • WELCHE, Edmond. L'art moderne à Sommepy. Semaine religieuse de Châlons, 1936, 20 novembre, p. 559-563.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Région Grand-Est - Inventaire général - Ducouret Bernard
Bernard Ducouret

Chercheur au service de l'Inventaire Grand Est.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.