Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Synagogue

Présentation des objets mobiliers de la synagogue de Reims

Dossier IM51016417 réalisé en 2019

Fiche

Aire d'étude et canton Reims centre
Localisation Commune : Reims
Adresse : 49 rue Clovis
Cadastre : 2020 IK 392

Le mobilier et les objets de la synagogue de Reims constituent trois ensembles

- la chaire à prêcher installée dès l'origine et l'orgue (1901) qui témoignent de respect des directives du consistoire central qui souhaite à partir du milieu du XIXe siècle développer les prêches en français et donner plus de solennité aux offices (comme aussi à Nancy, Metz, Strasbourg, Mulhouse ....) ;

- les objets offerts par les membres de la communauté de tradition azhkenase

- les objets de tradition sépharade à partir de l'arrivée des juifs d'Afrique du nord

A ceci s'ajoute un volet commémoratif en mémoire des morts des deux guerres mondiales.

Par ailleurs, la synagogue de Reims a connu une activité musicale importante qui a suscité la constitution d'un fonds d'archives spécifiques.

Auteur(s) Auteur : Brisset Augustin,
Augustin Brisset

Facteur d'orgues à Reims à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
facteur d'orgues, attribution par source

Annexes

  • Présentation des objets mobiliers de la synagogue de Reims

    Les dimensions sont exprimées en centimètres.

    Deux éléments du mobiliers, atypiques pour une synagogue, démontrent une certaine libéralité : la présence d'un orgue et d'une chaire à prêcher. Cette dernière est installée conformément aux directives du consistoire central qui souhaite développer les prêches en français et donner plus de solennité aux offices.

    Tronc à aumônes (tsedaqah) : Pied en fonte, tronc en tôle de fer peint en noir, encadrement cornière. Porte des traces de fixation, mais actuellement démonté, il se trouve désormais près de la chaire. H = 130 ; La =28 ; Pr = 23.

    Horloge : une vedette/radio pilote remplace une pendule plus ancienne.

    Plaques commémoratives près de l’arche sainte : "A la mémoire du rabbin Hermann Reims Epernay de 1888 à 1929" et "A la mémoire de Joseph Dahan 1934- 2007".

    Plaque commémorative aux morts de la Première guerre mondiale : "aux morts/ pour la Patrie". En français et en hébreu. Plaque en marbre et palme en bronze. Citation Sam. II 1. 19 « comment sont-ils tombés les héros ». H137 ; La = 70.

    Arche sainte (aron quoddesh) : système de rangement des rouleaux de la Torah.

    Rideau d’arche sainte (parokeht) : récent.

    Rouleau de la torah : plusieurs dans l'oratoire, et dans l'arche sainte.

    Torah n°1 : présente des montants bois tourné et filet en plomb. h = 108.

    Torah n°2 : Les inscriptions indiquent qu'il a été donné en 1935. "En mémoire de l'âme de mon père le haver Morderbi (Mordekhai) Wissotsky L(e) L(evite) (décédé le ?) 3 Sivan 695 (1935)". (Par "Moshe fils de Pessah D(e mémoire) B(énie) et Debrasha (Deborah?) Fille de Shlomo D(e mémoire) B(énie), le 15 Eloul de l'année 695 (13 septembre 1935)".

    Torah n°3 : Rouleau de torah contenu dans un tik. Le tik récent. Les rouleaux sont plus anciens. Le décor du tik représente une arche sainte avec ses différents éléments : tables de la lois, couronne, lions, douze tribus d'Israël représentées sur des colonnes torses. Au centre, la cité de David, sur le côté, le kotel hamaaravi (mur des lamentations). Sous l'image de la cité de David, l'inscription est la suivante : "Yeroushalayim shel zahav" (Jérusalem d'or) qui correspond au titre d'une chanson populaire israélienne, écrite par Naomi Shemer en 1967 et chantée par Shuli Natan. Ces éléments permettent d'affirmer l'iconographie sioniste du tik et une datation après 1967; Provenance Israël dans les années 2000.

    Manteau de Torah (mehil) : En velours, offert par M et Mme lajeunesse, année 5653 - 1893. H = 77 cm. Etat : très mauvais. Pourrait correspondre à Artur Lajeunesse, boucher, né à Reims en 1854 d'Emmanuel Lajeunesse (Metz, 1827 - Reims, 1894) et de Catherine Levy (Erstroff, 1824 - Reims, 1902).

    Manteau de Torah (mehil) : En velours. "Jacob Georges Garson (1906-2001)". Etat : bon.

    Plaque de Torah N°1 : en tôle d’argent, représentation : 2 lions de Juda, Table de la loi, 3 couronnes. Détail poinçon N°1. H = 32, 5 ; La = 26

    Plaque de Torah n°2. en tôle d’argent. Inscription : ST. 925. Représentation : 2 colonnes rudentées avec 2 lions, fleurs et couronnes. H 29 ; la 22, 5.

    Main de lecture (yad) : 2 yad vont avec la plaque de torah n°1. L = 26, 6 ; inscription sous la manchette S. 925. L = 24 motif de filigrane.

    Main de lecture (yad) : Accompagne la plaque de torah n°2. L = 27.

    Deux mains de lecture (yad) : Moderne. 1 argent avec inscription : (détail photo) L =24.

    Ensemble de rimonim :

    Rimon isolé, décor de perles, incomplets tordu, métal argenté, manque clochette, fond bleu. H = 22, 5.

    Rimonim : Métal argenté, manque clochette, fond rouge. Montée sur fiche d’enfilage. Idem sur fond jaune avec clochette. 2e moitié 20e siècle, provenant Afrique du nord ou proche orient.

    Bandelette de torah ou mappoth : datées de 1969 et de 2003.

    Boite à Torah : présente un décor sur bois, verni, bois peint verni. H =78 x d = 28. 1er quart 21e siècle. Provenant : proche Orient (?)

    Orgue : œuvre du facteur d'orgue Augustin BRISSET. Inauguré en 1901. A signaler.

    Chaire à prêcher de synagogue : en chêne et de plan octogonal, panneauté (petit cadre). Montée tournante ; cuve portée par une colonne. Représentation : feuille, volute, feuillage, arc outrepassé, pomme de pin, poste. Décor rapporté (étoile), décor dans la masse. H = 242. Pr= 173. D de la cuve = 111. La = 150. Aucune inscription. Remplacée par un Ambon dans les années 60.

    Stalles pour les administrateurs de la communauté et les membres du consistoire : situées sur l’estrade, mais hors clôture, en chêne. A gauche : 6 places (4 + 2). A droite : 2 places ; l'assise se soulève avec un espace pour ranger les livres. H = 111 ; la 52.

    Siège de rabbin et de ministre-officiant : 3 places (même modèle que les stalles, sauf que prévu pour velours). Assises et dosserets en velours rouge (restauration récente, les anciens sont cloutés). Les assises se soulèvent pour rangement. Devant de stalles avec pupitres, avec pilastres cannelés, séparé des sièges sans parquet. En chêne. H = 106 (devant), 110 stalles. LO = 147. Pr = tout compris 106. Le décor en cohérence avec le pupitre.

    Bancs de synagogue : les bancs des hommes comportent un casier fermant à clef sous l'assise. Les dossiers présentent un petit pupitre pour la rangée suivante, se rabattant grâce à une charnière métallique. 2 X 7 grands bancs à 5 places avec un devant (dont un plus long) et 1 devant avec amortissement en boule; 2 X 2 grands bancs à 4 places. Sur les côtés : 2 x 5 bancs à 3 places et 1 devant avec amortissement en boule. Les bancs ont été refait à l’identique par des prisonniers allemands placés là à cet effet par l’armée américaine. Bancs des femmes : situés en haut, à la tribune.

    Fauteuil d’Elie : en chêne tourné, assise paillé. H = 137 ; socle 60 x 60 ; h = 100 (fauteuil seul). Soubassement moderne en contreplaqué sur lequel on a posé un fauteuil d’usage civil. Don « offert par/ M. t Mme Jules Kaddouche".

    Banc de mariage : le banc sert aussi pour les lecteurs

    Baldaquin de mariage : houppah démontée

    Ensemble de lustres de synagogue (3) : en bronze et laiton, de plans hexagonaux. Etoile à 6 branches découpée. Lustres électrifiés.

    6 petits lustres placés au niveau des tribunes, en laiton et électrifiés, de plans circulaires. Etoile à 6 branches découpée. Ces lustres sont visibles sur une carte postale de 1908.

    Bras de lumière de synagogue

    Chandelier de synagogue à 8 branches n°1 : Socle en bois, bronze et laiton, électrifié. Inscription : gravé sur le pied « offert à l’occasion de l’inauguration du Temple par », en relief sur la base "Simon-Levy-1879 ». H = 177 ; La = 131 ; D sur socle en bronze 40 h 102. Visible sur une carte postale de 1908.

    Chandelier de synagogue à 8 branches N°2 : Socle en bois, fer forgé, binet en laiton. Tige de fer carré avec un assemblage en lamelles ; Electrifiés. Inscription : sur étiquette en laiton « don de Mr et Mme / Achille Moser/1907. H 208 ; La = 167 ; D sur socle : 55.

    Chandelier de Hanoukhah n°2 : Tube de fer peint en blanc, socle fer. Inscription : sur métal peint « Offert / à l’ACI de Reims /par / Judith Seban/ et/ Marc Mendel/à l’occasion de leur mariage/ le 25_02_2001. H 154 ; La 117 ; D 41.

    Chandelier de Hanoukhah n°3 : Fer peint. H = 32, 5 ; La 45, 5 ; Pr = 8 ; Repr : Magen david. 2e moitié 20e siècle.

    Chandelier de hanoukiah n°4 : Bronze. H 22 ; La 16, 5 ; Pr : 5 (manque le fond) ; 8 bec à huile. Décor : arc outrepassé (objet sépharade) 20ème siècle ?

    Lumière perpétuelle : tôle doré, découpé + fleur fondue ; électrifié. h = 186 ;d = 60.

    Luminaire pour le shabbat : 2 exemplaires provenant d’Israel. H n° 1 14 ; La n°2 23.

    Chandelier Menorah à 7 branches : Bronze 20 e s. ; H 25 x la 18 et 2 de dans l’oratoire

    Pupitre de Torah : en chêne, dessus avec rangement. Pilastres cannelés (comme le siège du rabbin) ; 2 pommes de pin en amortissement. Avec deux chandeliers en laiton offert en 1957. H (sans le chandelier) 172. Lo = 178 ; Pro = 102.

    Estrade pour pupitre de la Torah (ou Bimah ou Almenor). Carrelage ciment motif floral. 2 marche en calcaire.

    Clôture pour estrade de la Torah : Fer forgé, peint en noir ; Main courante en bois peint en noir. Elément vertical en fonte peint en noir + 4 candélabres (fonte peint en noir) + 2 portillons à deux battants manquant (en réserve). H : 104 ; H : candélabre 23. pr : 425 profondeur. L 785. Les candélabres sont différents de ceux que l’on voit sur la carte postale de 1908.

    Corne d’appel ou shoffar : plusieurs présentes chez le rabbin

    Livre de prière anglais

    Soukkah démontable

    Tableau de souvenir mortuaire (yahrzeit) : électrifié

    Soutane de ministre officiant ou de Hazan : non mais il reste un chapeau : D =21 x 15 h = 11, 5. Octogone allongée. Sur l'étiquette : maison Bosc 3 boulevard du Palais Paris

    Coupe à Qiddoush n°1 : Métal argenté. S. P. 999 Moresh. H = 26, 5 ; D à l’ouverture = 12 ; D à la base = 10, 5

    Coupe à Qiddoush n°2 : Métal argenté, verre coloré (fausse pierre). H = 21. D à l’ouverture = 8, 3. D au pied = 8, 2. Inscription : ART

(c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Région Grand-Est - Inventaire général - Bouvet Mireille-Bénédicte
Mireille-Bénédicte Bouvet

Cheffe du service de l'Inventaire Grand Est


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Jarrassé-Raquillet Théodora
Théodora Jarrassé-Raquillet

Chercheur au service de l'Inventaire du Grand Est


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.