Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Quentin

Présentation du mobilier de l'Église paroissiale Saint-Quentin de Aiglemont (Ardennes)

Dossier IM08009045 réalisé en 2012

Fiche

Aire d'étude et canton Ardennes - Villers-Semeuse
Localisation Commune : Aiglemont

Une partie du mobilier provient de l'ancienne église détruite en 1836 : ainsi la dalle funéraire de Gilbert Gossart de 1622, le maître-autel réalisé par Jean-Baptiste Robillon en 1745 ou les autels secondaires et leurs tableaux par Tonnelier datés de 1826 et 1827. Lors de la construction de l'édifice actuel en 1838, de nouveaux éléments d'ameublement sont apportés notamment les statues et la chaire à prêcher des Frères Aubry, les tableaux, les bancs et la tribune. Cette campagne d'ameublement se poursuivra jusqu'à la fin du siècle avec le meuble de sacristie en 1878, les vitraux dans les années 1880 et le reliquaire de saint Quentin en 1898. Au 20e siècle, les vitraux détruits pendant la Première guerre mondiale sont remplacés par ceux de Jacques Simon et de A. Ruchon.

Annexes

  • Liste supplémentaire :

    - Bannière de procession, satin, broderies reliefs au fil d'or, limite 19e siècle 20e siècle, h = 123 (A)

    - Harmonium (tribune), bois vernis, inscription : L. BOUTEVILIN à Paris, limite 19e siècle 20e siècle, h = 100 (B)

    - Brancards de procession (3), bois, limite 19e siècle 20e siècle

    - Cierges de procession (2), bois peint, métal doré, limite 19e siècle 20e siècle, h = 223

    - Prie-Dieu, chêne, velours uni rouge, 2e moitié 19e siècle, h = 95

    - Statuette : Vierge à l'Enfant, porcelaine peinte, 19e siècle, h = 18,5 (C)

    - Croix de sacristie, bois taillé, Christ : limite 18e siècle 19e siècle, croix : 20e siècle, h = 50,5 (D)

    - Cloche, Juliette Andrée, bronze, fondeur : Alexandre Lusley à Charleville, 1921, h = 110 (E)

    - Patène isolée, argent doré, poinçon garantie et titre argent après 1838, garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973, poinçon de maître : Hippolyte Puche (poinçon insculpé à partir de 1847), d = 15 (F)

    - Patène isolée, argent doré, poinçon de titre de l'argent, 1er titre Paris 1819-1838, grosse garantie Paris 1819-1838, poinçon de maître : losange vertical avec une étoile en haut, les lettres LS et une étoile en bas, 1ère moitié 19e siècle, d = 13,1 (G)

    - Baiser de paix, laiton argenté, 1ère moitié 20e siècle, h = 16 (H)

    - Calice (cassé en deux), argent doré, faux niellé, poinçon garantie et titre argent après 1838, garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973, poinçon de maître : Jean-Joseph Villard et Louis Favre (poinçon insculpé entre 1901 et 1973), 1911, d (pied) = 12,7

    - Ostensoir n°1 avec boîte, métal doré, lunule : argent, poinçon de maître : Joseph-Philippe-Adolphe Dejean (poinçon insculpé entre 1846 et 1865), milieu 19e siècle, h = 60 (I)

    - Ostensoir n°2, métal argenté, 1ère moitié 19e siècle, h = 43,3 (J)

    - Croix de procession, métal doré, métal argenté, 19e siècle (K).

  • Moulages :

    - Notre-Dame de Lourdes, plâtre peint, petit

    - Saint Quentin, plâtre peint, petit

    - Notre-Dame de Lourdes, plâtre peint, petit

    - Christ en croix, plâtre peint, petit

    - Sainte Jeanne d'Arc, plâtre peint, moyen

    - Sainte Rita, plâtre peint, moyen

    - Enfant-Jésus de Prague, plâtre peint, petit

    - Sacré-Coeur, plâtre peint, grand

    - Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, plâtre peint, moyen

    - Saint Quentin, plâtre peint, moyen

    - Saint Antoine de Padoue, plâtre peint, moyen

    - Vierge de la médaille miraculeuse, plâtre badigeonné, petit

    - Sainte Rita, plâtre peint, moyen.