Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Eglise paroissiale Saint-Martin de Reuil
    Eglise paroissiale Saint-Martin de Reuil Reuil - en village - Cadastre : 2014 AB 175
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Les archives consultées, relatives à l'histoire contemporaine de l'édifice, révèlent que ce dernier fait l’objet de modestes travaux à la fin du 19e siècle (réfection du pavé et des fenêtres du reconstruit de 1919 à 1930 sous la direction successive des architectes en chef A. Ventre, B. Haubold, puis A . Guéritte. L'église nécessite à nouveau des réparations suite aux événements de 1939-1940. La couverture a fait les frais de la tempête de 1999 ; depuis sa réfection l'année qui suivit, elle est restaurée par phases de 2004 à 2014.
    Référence documentaire :
    Eglise paroissiale Saint-Martin. Extérieur, ensemble vu du nord-ouest. Etat le 26 août 1915 / Henri Deneux. (MAP. DNX-03179) Eglise paroissiale Saint-Martin. Extérieur, ensemble vu du nord-ouest. Etat le AD Marne. 7 J 25. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1905 ) AD Marne. Série J : 7 J 25. Enquêtes paroissiales. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1905). AD Marne. 7 J 26. État des paroisses. (1919) Archives Départementales de la Marne, Châlons-en -Champagne. Série J : 7 J 26. Enquêtes paroissiales. Tableau de l'état des paroisses des archiprêtrés de Notre-Dame de Reims. (1919). AD Marne. 2 O 3603. Dossier de l'église (1837-1935) AD Marne. Série O : 2 O 3603. Reuil, église : Démolition du porche (1891) ; reconstruction de l’église (1923) ; fournitures de mobilier cultuel (1935
    Canton :
    Dormans-Paysages de Champagne
    Représentations :
    , comprenant des prismes en pierre au pied du meneau central. Intérieur : la clef de voûte de la croisée
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Eglise paroissiale Saint-Martin de Reuil
    Vocables :
    Saint-Martin
    Texte libre :
    de la suite donnée à cette affaire. L'église Saint-Martin fait tout de même l'objet de plusieurs 51 179 244). L'église Saint-Martin semble ne faire l'objet d'aucun travaux pendant près de vingt-cinq Historique En 1838, le curé des églises de Reuil et d'Œuilly sollicite « la charité de la famille régnante », les deux édifices présentant « la perspective de la plus grande misère » (lettre du curé Jonel au Préfet, 8 novembre 1838. AD Marne 2 O 3603). À son tour, le Préfet appuie ces demandes de secours qui « paraissent d'autant plus fondées que les deux communes de Reuil et d'Œuilly sont sans moyens et sans aucune ressource pour parvenir à la restauration de leurs églises » (lettre Préfet au Ministre des campagnes « d'embellissements » à la fin du 19e siècle, principalement financées par les dons de particuliers (état de situation en 1905. AD Marne 7 J 25). En 1883, les fenêtres et les pavés du sanctuaire sont repris. En mai 1891, le Conseil municipal approuve la démolition du porche de l'église qui menace
    Illustration :
    Extrait agrandi du cadastre de 1832 (AD Marne. 3 P 1177). IVR21_20165117473NUCA Plan de l'église de Reuil / Jean Rocard, architecte en chef des MH. Juillet 1976. 1:50 (MAP. 82_51 Église de Reuil. Attachement n°1 : restauration du clocher. 1925 (MAP. 81-51-0179-244 Église de Reuil. Attachement n°2 : restauration du clocher. 1925 : piles entre fenêtres hautes de Église de Reuil. Attachement n°5 : restauration du clocher. 1925 : point de pignon ouest (MAP. 81 Église de Reuil. Attachement n°6 : restauration du clocher. 1925 (MAP. 81-51-0179-244 Vue intérieure de la nef vers le nord-est, 1915 (vers). (MAP. MH0017480). IVR21_20165117486NUC Église de Reuil : vue extérieure (A Musée Hôtel Le Vergeur. Localités hors Reims, carton OP Façade est : baie de la chapelle nord. IVR21_20165122306NUCA Vue de la nef vers le bas-côté sud travée 1. IVR21_20165122309NUCA
  • Église paroissiale Saint-Martin de Trépail
    Église paroissiale Saint-Martin de Trépail Trépail - rue Saint-Martin - en village - Cadastre : 2014 AB 360
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    L'église de Trépail a conservé dans la nef un vaisseau central du 12e siècle de grandes arcades retombant sur des pile carrée flanquées de colonnes engagées ; elles sont coiffées de chapiteaux cubiques du bas-côté sud de la nef présente une voûte d'ogives assez basse ; peut-être est-ce le soubassement originel de la tour-clocher. Le chœur et le transept sont reconstruits au cours du 13e siècle. Cependant visite canonique de 1756 fait ressortir que l'édifice est trop petit qu'il est nécessaire en conséquence de relever et construire sur les anciens fondements les deux collatéraux, faire deux portes. La sacristie est dite séparée du corps de l'église. Vers 1824 un devis estimatif prévoit la démolition et la reconstruction de la tour du clocher ainsi que de la porte d'entrée. A cause de fortes gelées l'angle d'un mur de localiser cette évènement. Les combles sont refaits par l'architecte Louis-Jospeh Fossier en 1879.
    Référence documentaire :
    AD Marne. 7 J 20. Visites canoniques pour les doyennés classés par ordre alphabétique de A à V doyennés classés par ordre alphabétique de A à V. (1948-1950). ordre alphabétique de A à V. (1948-1950). AD Marne. 2 O 4507. Dossier église. (1806-1897) AD Marne. 2 O 4507. Trépail - Église : réfection de UDAP Marne. Sans cote. Recensement édifices anciens : église de Trépail. (1978) Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne. Sans cote. Recensement des édifices anciens de la . Nouvelles paroisses cartons n°14C. Trépail : inventaires des biens de la fabrique. (1906). de France. Marne. Trépail : église. Plan / le dessinateur de la conservation. 1 : 100. Août 1978 . (Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne. Dossier travaux non MH). L'église de Trépail : huit photographies, vues extérieures et intérieures (STAP Reims. Dossier
    Canton :
    Mourmelon-Vesle et Monts de Champagne
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    et un chevet plat à l'est. Le vaisseau central de la nef est éclairé en second jour par les bas-côtés , qui communique par les grandes arcades en plein-cintre. Un clocher de plan carré surmonte la croisée et est percé de baies doubles sur ses quatre faces. La sacristie est adossée entre le chevet et le bras sud. La nef est plafonnée, la chapelle sud, le transept et le chœur sont voûtés de croisées d'ogives. Les murs sont enduits. La partie basse des murs du chœur sont décorés d'une arcature de 4 arcs cubiques dans la nef, ils sont élégamment ornés de figures et d'entrelacs dans la croisées, feuillagés dans
    Localisation :
    Trépail - rue Saint-Martin - en village - Cadastre : 2014 AB 360
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Martin de Trépail
    Vocables :
    Saint-Martin
    Illustration :
    Plan masse, extrait du cadastre de 1830, section B3. IVR21_20175101640NUCA Plan masse, extrait du cadastre de 1978, section AB. IVR21_20175101641NUC Plan de l'église. IVR21_20175101642NUC Chœur et croisée du transept, vue de la nef, 1977. IVR21_20175101644NUC Baies de la chapelle sud (13e). IVR21_20175101658NUCA Vue de la nef vers le chœur. IVR21_20175101660NUCA Vue de la nef depuis le chœur. IVR21_20175101661NUCA Tribune et vaisseau central de la nef. IVR21_20175101664NUCA Vue de la nef et croisée depuis le chœur. IVR21_20175101670NUCA Chapiteau de la croisée, angle nord-ouest. IVR21_20175101671NUCA
  • Église paroissiale Saint-Martin de Savigny-sur-Ardres
    Église paroissiale Saint-Martin de Savigny-sur-Ardres Savigny-sur-Ardres - impasse de l'église - en village - Cadastre : 2014 AB 188
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil départemental de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Les parties anciennes du 12e siècle sont localisées dans les deux premières travées de la nef, dont la bas-côté nord a été supprimé. La reprise de l'édifice pour des dimensions plus monumentale commence à partir de la 3e travée au 15e siècle : la nef présente 3 vaisseaux voûtés d'ogives retombant tour a été reprise en sous-œuvre. La sacristie qui s'élève du côté nord de la nef est construite avant la 2e moitié du 19e siècle. A la fin de la première guerre mondiale, on constate deux voûtes crevées l'architecte des monuments historiques Bernard Haubold à partir de 1922 ; ils ne s'achèveront qu'en 1955 sous la direction de Paul Pillet par la réfection des toitures.
    Référence documentaire :
    Savigny-sur-Ardre. Église paroissiale Saint-Martin. Plan / [s.n.]. [s.d.] (MAP 0082/051/2016/47345 ) Savigny-sur-Ardre. Église paroissiale Saint-Martin. Plan / [s.n.]. [début 20e siècle]. [Echelle non Savigny-sur-Ardres. Église Saint-Martin. Extérieur. Face nord, Henri Deneux, 1921 (MAP. DNX-2307-V -DNX-2308-V) Savigny-sur-Ardres. Église Saint-Martin. Extérieur. Face nord / Henri Deneux. 23 juillet (1921) ; fourniture de deux cloches (1922) ; restauration des autels (1924) ; reconstruction du mobilier (1925) ; fourniture d’un chemin de croix (1931). 1804-1933. MAP. 0081/051/0193. Restauration, réparation dommages de guerre. 1930-1948. Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 0081/051/0193. Restauration, réparation dommages de guerre. 1930-1948. UDAP, Marne. Dossiers des communes avec édifice protégé : éléments administratifs et suivis de travaux anciens. (1956-2015) Unité départementale de l'architecture et du patrimoine, Marne. Sans cote
    Canton :
    Fismes-Montagne de Reims
    Représentations :
    de fleurs stylisées et de visages humains. Un écu fragmentaire occupe le centre de l’accolade. Le portail est flanqué de minces pinacles en haut-relief et il est surmonté par une grande baie brisée d’imposte qui présente un chambranle décoré d’un rinceau de vigne. Intérieur Les maçonneries présentent un décor de faux joints sur enduit imitant un appareillage de pierre de taille. Le plancher haut couvrant la première partie de la nef est décoré d’un motif de serviettes sculpté dans les menuiseries. Les décorées de motifs végétaux. Les maçonneries du pan sud de l’abside du chœur intègrent une armoire chanfreinées. Les deux colonnes orientales de la croisée présentent un décor mural de litre funéraire peint en monogramme au nord présentant un D et un N entrelacés, et de croix à huit branches tréflées et fleurdelisées . Sise dans la quatrième travée du bas-côté sud, la chapelle du Sacré-Cœur est décorée de motifs néo habité de croix pommées stylisées et de feuilles d’acanthe. Sur un fond ocre, il présente des croix
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    chœur. L’édifice présente des maçonneries en moellons apparents et des éléments réalisés en pierre de toit à deux longs pans. Seul le bas-côté sud de la première partie de la nef a été conservé, couvert baie murée au nord. La seconde partie de la nef se développe sur trois vaisseaux de deux travées. Le , surmontée par un toit à deux longs pans s’inscrivant dans le prolongement de celui de la première partie de haut toit en appentis. Le bas-côté nord est constitué par deux travées éclairées par de grandes baies brisées à remplages flamboyants et bases prismatiques, recouvertes de voûtes d’ogives retombant sur des tourelle demi-hors-œuvre de plan pentagonal abrite le degrés desservant les combles et le clocher . Présentant des élévations d’une hauteur supérieure à celles de la nef, il est couvert par un toit à deux de grandes baies brisées aux remplages flamboyants et à bases prismatiques percées dans les
    Localisation :
    Savigny-sur-Ardres - impasse de l'église - en village - Cadastre : 2014 AB 188
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Martin de Savigny-sur-Ardres
    Vocables :
    Saint-Martin
    Illustration :
    Plan-masse extrait du cadastre de 1838, section E1. IVR21_20175103643NUCA Vaisseau central de la nef, vers l'est. IVR21_20175103622NUCA Vaisseau central de la nef, vers l'ouest. IVR21_20175103618NUCA Vaisseau central de la nef, élévation sud. IVR21_20175103619NUCA Vaisseau central de la nef, élévation nord. IVR21_20175103620NUCA Vaisseau central de la nef, plafond. IVR21_20175103621NUCA Bas-côté sud de la nef, en direction de l'ouest. IVR21_20175103623NUCA Bas-côté sud de la nef, en direction de l'ouest. IVR21_20175103624NUCA Bas-côté sud de la nef, en direction de l'est. IVR21_20175103625NUCA Bas-côté nord de la nef, en direction de l'ouest. IVR21_20175103626NUCA
  • Chaire à prêcher remontée en ambon
    Chaire à prêcher remontée en ambon Warmeriville - place de l'église Saint-Martin - en village - Cadastre : 2014 AC01 172
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Marne (c) Ministère de la culture et de la communication
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    L'ancienne chaire à prêcher du 15e siècle a été sauvée des décombres de l'ancienne église, et remontée en forme d'ambon à l'entrée du chœur de l'église moderne.
    Observation :
    Il s'agit de la cuve de la chaire à prêcher de l'ancienne église, en bois sculpté de belle réalisation. Les panneaux frappés d'une serviette plissée permet de dater cette chaire de l'époque gothique.
    Représentations :
    dextre un prophète (Esaïe ?) et à senestre Saint Jean. Les angles sont marqués de colonnettes à chapiteau saint Jean d'une niche en plein-cintre occupée par un saint personnage en bas-relief : dans la niche du panneau à feuillage. L'entablement qui couronne la cuve est décoré de feuilles d'olivier et d'acanthe. Le
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    panneau cintré représentant un rameau d'olivier, placé sur le mur occidental de la nef.
    Localisation :
    Warmeriville - place de l'église Saint-Martin - en village - Cadastre : 2014 AC01 172
    Emplacement dans l'édifice :
    mur occidental de la nef
    États conservations :
    Il s'agit de la cuve de la chaire à prêcher de l'ancienne église. Un panneau est déposé dans une niche du chœur et sur le mur occidental de la nef.
    Illustration :
    Chaire : vue de côté. IVR21_20165115912NUCA Chaire, panneau latéral : saint Jean. IVR21_20165115915NUCA
  • Peintures monumentales de la nef
    Peintures monumentales de la nef Lagery - - en village - Cadastre : 2014 AA 48
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    en 1905, on peut supposer que les enduits n'ont été découverts qua'au de la première du 20e siècle.
    Canton :
    Dormans-Paysages de Champagne
    Représentations :
    penche en avant. Peut-être une scène de la vie de saint Martin à qui est dédiée l'église ? Nef élévation saint Martin fleurdelisée de consécration, inscrite dans un médaillon. Nef, élévation nord, quatrième travée : saint Thomas -dessus de sa tête : l'acte du Saint-Esprit ? Nef élévation sud, deuxième travée : un saint homme barbu se saint Thomas Mur occidental de la nef, côté nord : deux par deux des personnages conversent vivement. Les cabinet au sol pavé de dalles noires et blanches, sur fond uni clair avec semis de croix. Sa tête nimbée est légèrement inclinée, elle tient contre elle un livre fermé. Des mèches de ses cheveux ondulés sortent de son voile. son manteau est ramené devant elle, formant d'amples plis. Un main apparait au
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Peintures monumentales de la nef
    États conservations :
    mauvaises conditions de conservation
  • Église paroissiale Saint-Remi de Poilly
    Église paroissiale Saint-Remi de Poilly Poilly - en village - Cadastre : 2014 A1 387
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    La première mention de l'église de Poilly est notifiée dans le polyptique de Saint-Remi de Reims vers 850, puis dans le pouillé de 1346. L'église présente une nef à grandes arcades en plein-cintre caractéristiques de la première moitié du 12e siècle. La croisée est également du 12e siècle, mais la voûte . Fortement affaiblie structurellement, elle est ruinée par les bombardements de la première guerre mondiale : chevet, clocher et bras du transept ainsi que leurs chapelles orientales sont réduits à l'état de à sa restauration ; les travaux démarrent sous la direction de l'architecte des monuments historiques Bernard Haubold (MAP 81/51/97/186), avec le déblaiement méthodique des parties effondrées de des portes en menuiseries des entrées de l'édifice et de la grille de communion, charpente et peinture (MAP 81/51/97/186). Après une remise en état d'urgence des toitures en 1949 sous la direction de l'architecte des monuments historiques Paul Pillet (MAP 81/51/97/186), il est chargé de la consolidation de la
    Référence documentaire :
    . Restauration de la toiture (1885) ; réparations aux vitraux (1899). 1885-1934. MAP. 81/51/0097/186. Dommages de guerre, reconstruction, restauration, consolidation. 1921-1955 Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 81/51/0097/186. Restauration d'édifice de la Marne : Poilly , église. Correspondance, réparation des dommages de guerre, restauration, consolidation et entretien de MAP. 1993/07/71. Restauration. 1955-1972 Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 1993/07/71 MAP. 1993/007/0066. J.P. Jouve. Rapport de tournée églises district de Ville-en- Tardenois. (1990 ) Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 1993/007/00066. Restauration sur les édifices du département de la Marne (51) : Rapport de tournée de l'ACMH J.P. Jouve relatif aux églises du district de Ville °37a. Dossiers de photographies, coupures de presse, brochures. Classement par communes. (1996). Église de Poilly : plan, élévations, coupe. ca. 1960 (UDAP Marne. Classeur travaux) Église de
    Canton :
    Dormans-Paysages de Champagne
    Représentations :
    Extérieur : Une corniche de billettes dessine l'archivolte des ouvertures en plein-cintre des bras du transept côté est, et orne le mur est du chevet. Une frise de modillon sont sculpté sous les traits de personnages humains sous les débord de toiture du chevet, côté sud. Intérieur : Les chapiteaux de la croisée sont sculptés de volutes et d'ornements végétaux : feuilles, palmettes. Les ogives de la croisée retombes sur des petits chapiteaux représentant des visages d'angelots, des rinceaux de feuilles et la clé de voûte représente des branches de fleur de lys stylisés en sautoir, inscrit dans un médaillon en cordelette. Le chapiteau de l'angle nord-est présente du côté sud un personnage féminin nu
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église Saint-Martin de Poilly s'inscrit dans un plan en croix latine comprenant une nef à 3 berceau plein-cintre. Le chœur se termine par un mur plat, voûté d'un berceau en arc-brisé. Le clocher de plan carré s'élève au-dessus de la croisée, percé sur ses trois faces de baies géminées. L'ensemble de la construction est en moellon équarris, la pierre de taille est réservée aux encadrements de
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Remi de Poilly
    Vocables :
    Saint-Remi
    Illustration :
    Extrait du plan-masse de 1838, section A. IVR21_20175102715NUCA Détail de modillons. IVR21_20175102732NUCA Détail, chapiteau de colonne semi-engagée. IVR21_20175102740NUCA Détail, chapiteau de colonne semi-engagée. IVR21_20175102741NUCA Chapiteau de colonne semi-engagée. IVR21_20175102742NUCA Détail, chapiteau de colonne semi-engagée. IVR21_20175102743NUCA Détail, retombée des arcs de bas-côtés. IVR21_20175102744NUCA Détail, retombée des arcs de bas-côtés. IVR21_20175102745NUCA Détail, retombée des arcs de bas-côtés. IVR21_20175102746NUCA Clef de la croisée du transept. IVR21_20175102755NUCA
  • Église paroissiale Saint-Remi de Coulommes-la-Montagne
    Église paroissiale Saint-Remi de Coulommes-la-Montagne Coulommes-la-Montagne - en village - Cadastre : 2014 AB 185
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil général de la Marne
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Historique :
    Selon Tourtebatte, la paroisse est citée en 850 dans le cartulaire de Saint-Remi de Reims, elle est sous la dépendance des religieux de l'abbaye Saint-Remi, seigneurs et décimateurs. En 1104, elle opus spicatum, comme à Saint-Remi de Reims, remonte au 11e siècle. À la fin du 12e siècle, au début de 1781, la chapelle Saint-Martin est refaite : le mur nord est démoli, deux piliers sont refaits à neuf bénéficie du don d'un autel, de Manassès II (1096-1106). La nef, aux maçonneries supérieures construites en au 15e siècle. Le chœur et les bras du transept sont l'objet d'un devis de réparation en 1743. En . La croisée de la sacristie doit être refaite, la clef de voûte renforcée, les brèches bouchées . L'église subit des dommages au cours de la guerre de 1914-1918. Les travaux de remise en état sont conduits par Bernard Haubold de 1919 à 1938. La partie orientale, chœur, transept et clocher, est la plus couverture de la nef - vaisseau central et bas-côté - est refaite sous la direction de Jean Rocard. Ce
    Référence documentaire :
    -la-Montagne – Église (1844-1932) : réparations (1835) ; au clocher (1844) ; fonte de cloches (1861 AD Marne. 48 V 1. Inventaire du mobilier des églises dressé par les conseils de fabriques. (1905 ) Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série V : 48 V 1. Inventaire du mobilier des églises dressé par les conseils de fabriques (1905). ) Archives Départementales de la Marne, Châlons-en-Champagne. Série W : 1338 W 17. Antiquités et objets d'art MAP. Restauration, entretien, réparation dommages de guerre. 1921-1981 Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 0081/051/0055/95. Restauration, entretien, réparation des dommages de guerre , pose de 17 verrières. 1921-1981. Travaux de réfection de la couverture de la nef, pose de 17 verrières. 1951-1981 Médiathèque de l'architecture et du patrimoine. 1993/007/0069. Travaux de réfection de la couverture de la nef, pose de 17
    Canton :
    Fismes-Montagne de Reims
    Représentations :
    forgé ornée de motifs géométriques et floraux. L’arc triomphal est décoré de chapiteaux ornés de longues arcades de la nef portent les vestiges d’un décor peint en rouge qui se répète, composé d’un cercle avec une croix au centre,il s’agit de croix de consécration.A plusieurs endroits des bas-côtés, du transept et de l’abside, on peut voir des traces de polychromie dessinant des appareillages ou des motifs de la croisée du transept et de l’abside.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'église est de plan allongé. Elle se compose d'une nef à trois vaisseaux de quatre travées, d'un trois baies hautes. Un accès est aménagé sur le mur nord, percé de deux baies cintrées étroites. Le mur du chevet est percé d'une baie cintrée. Le vaisseau central de la nef est couvert d'un toit à longs est séparé des bas-côtés par de grandes arcades en plein cintre reposant sur des piliers carrés à
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Remi de Coulommes-la-Montagne
    Vocables :
    Saint-Remi
    Illustration :
    Nef, vaisseau central, croix de consécration. IVR21_20175106765NUCA Croisée du transept, clé de voute. IVR21_20175106769NUCA
  • Église paroissiale Saint-Pierre-et-Paul de Chamery
    Église paroissiale Saint-Pierre-et-Paul de Chamery Chamery - en village - Cadastre : 2014 AA 267
    Historique :
    La paroisse est attestée dès 1053 et présentait à l'abbaye Saint-Martin d'Épernay (DEMOUY, Genèse chevet à fond plat, les piles de la croisée et une partie du clocher s'élevant au-dessus relèvent de mondiale : l’angle en maçonnerie de la façade ouest du bas-côté sud, un contrefort de l’abside sont historique en 1922, l'édifice est restauré sous la direction de Bernard Haubold, entre 1922 et 1943. Ces travaux, non terminés lors de la seconde guerre mondiale, sont finalement achevés, sous la direction des architectes des monuments historiques Albert Louis Bray, puis Paul Pillet, entre 1942 et 1956. La tempête de bas-côté sud de la nef. L'étude préalable de 2007 identifie les pathologies et propose des
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale recensement du patrimoine mobilier des églises de la Marne
    Référence documentaire :
    de restauration. (1988-1990) MAP. 1993/007/0021. Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul. Etude préalable Étude préalable à la restauration de l’église Saint-Pierre-et-Paul de Chamery CHATILLON François . Étude préalable à la restauration de l’église Saint-Pierre-et-Paul de Chamery. 2007 (AC Chamery). préalable à la restauration de l’église Saint-Pierre-et-Paul de Chamery. 2007 (AC Chamery). Eglises de Saint-Pierre de la Marne, dessins de M. l'Abbé Chevallier 12e-13e / Abbé Alfred Chevallier (BM Reims. CXII-2006/BMR-299) Eglises de Saint-Pierre de la Marne, dessins de M. l'Abbé AD Marne. G 254. État des paroisses, visites des églises. Doyenné de la Montagne. (1512-1789) AD Marne. Série G : G 254. État des paroisses, visites des églises. Doyenné de la Montagne. (1512-1789). AD Marne. 2 O 957. Dossier de l'église (1810-1902) AD Marne. Série O : 2 O 957. Eglise : travaux de réparation (1810-1835) ; travaux à la flèche (1857) ; travaux au clocher (1859) (1810-1902).
    Canton :
    Mourmelon-Vesle et Monts de Champagne
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Texte libre :
    L’église Saint-Pierre-et-Paul se situe au cœur du village de Chamery, sur un promontoire dominant le paysage. Elle est entourée par un jardin public aménagé en remplacement de l’ancien cimetière. Les parties les plus anciennes de l'édifice - une partie du chevet plat, les piles de la croisée et la partie achevé au 13e siècle. Le vaisseau central et les collatéraux de la nef, le bras nord du transept et le routes de Champagne). Au milieu du 16e siècle, le chœur est refait, ainsi que l'étage supérieur du clocher, terminé en 1550 : la date y est inscrite dans un cartouche au centre de la corniche. Les périodes les plus récentes sont mieux documentées. Les couvertures de la haute flèche du clocher sont réparées en 1810, puis en 1891. La foudre tombée en 1856 ou 1857 entraîne une importante campagne de restauration qui va durer dix ans, sous la direction de l’architecte Tortrat (AD Marne. 2 O 957). Pendant la , qui fait état des dégâts : la totalité de la couverture en tuile plate est à refaire, celle en ardoise
    Vocables :
    Saint-Pierre-et-Paul
    Couvrements :
    lambris de couvrement
    Copyrights :
    (c) Ministère de la culture et de la communication (c) Conseil départemental de la Marne
    Représentations :
    un dais, abritant autrefois les statues de saint Pierre et de saint Paul. Les corniches sud et nord représentant au sud des mascarons masculins et au nord Saint Paul et les clés de Saint Pierre. Intérieur Les saint Paul saint Pierre Extérieur Les deux contreforts de la façade occidentale présentent chacun une console surmontée par de l'élévation du chœur présentent chacune un modillon décoré d’un visage humain. Le clocher présente des baies géminées aux chapiteaux ornés de feuillages stylisés. La corniche du dernier étage est ornée d’un motif continu de cannelure en goutte, agrémenté aux angles par des représentations en bas-relief chapiteaux des colonnes recevant la retombée des grandes arcades de la nef sont décorés de rinceaux feuillagés présentant parfois des crochets avec traces de polychromie. L’absidiole sud présente un culot
    Description :
    L’édifice présente une nef à trois vaisseaux, un transept avec tour de croisée et un chœur d’une travée à chevet plat cantonné de deux absidioles ouvrant sur les bras du transept. La nef est plafonnée flèche du clocher est en ardoise, le passage du plan carré de la tour à la forme polygonale étant marqué par de petites flèches d’angle. L’église est édifiée en moellon à l’exception du portail ouest et de la partie supérieure du clocher, qui sont en pierre de taille. La tribune est portée par une structure dissimulée par un lambris de couvrement en demi-berceau.
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Pierre-et-Paul de Chamery
    Illustration :
    Plan de l'église. IVR21_20175101019NUCA Coupe de la nef, 2007. IVR21_20175101117NUCA Le chevet lors des travaux de reconstruction de la chapelle nord, 1951. IVR21_20175101118NUCA Élévation sud ; le bas-côté de la nef. IVR21_20175101127NUCA Élévation sud ; bas-côté de la nef. IVR21_20175101128NUCA Le clocher de croisée ; vue nord-ouest. IVR21_20175101131NUCA Le clocher de croisée ; vue nord-est. IVR21_20175101132NUCA Vue de la nef depuis le chœur. IVR21_20175101133NUCA Lambris de couvrement sous la tribune. IVR21_20175101134NUCA Vue de la nef vers le chœur. IVR21_20175101136NUCA
1