Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 681 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Fonts baptismaux (de l'ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois)
    Fonts baptismaux (de l'ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois) Sommepy-Tahure - rue de la Chaussée - en village - Cadastre : 1956 AC 147 à 149
    Historique :
    Fonts baptismaux dessinés par le sculpteur Gaston Le Bourgeois sous la direction de l'architecte . En cours de réalisation, Le Bourgeois décide de remplacer le bas-relief prévu par une ronde-bosse André Ventre (plans datés du 20 juillet 1935). Le marché est passé avec ce sculpteur le 1er février 1936 dont l'effet lui a semblé "plus riche et plus heureux", ainsi que le rapporte a posteriori André Ventre (lettre du 26 décembre 1936). L’œuvre est en outre assez différente du projet de 1935. Le procès-verbal de réception est dressé le 6 juillet 1936. Placés à l'origine dans la première travée du bas-côté droit de la nef, les fonts ont été déplacés dans le chœur liturgique durant les années 1970, à l'initiative du
    Référence documentaire :
    Église de Sommepy [projet d'un ensemble mobilier]. [André Ventre et Gaston Le Bourgeois]. 20 Ventre et Gaston Le Bourgeois]. 20 juillet 1935. 7 tirages de plan (AE Châlons-en-Champagne. Fonds Royer
    Représentations :
    Nicolas. Ligne cloutée dans le bas.
    Description :
    Le corps des fonts baptismaux, taillé dans une seule bille de bois d'après le sculpteur, serait en acajou d'Afrique, ainsi que le couvercle. La sculpture en ronde bosse est en tilleul. Cloutage décoratif
    Auteur :
    [sculpteur] Le Bourgeois Gaston-Etienne
    Titre courant :
    Fonts baptismaux (de l'ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois)
  • Ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois
    Ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois Sommepy-Tahure - rue de la Chaussée - en village - Cadastre : 1956 AC 147 à 149
    Historique :
    maître-autel, d'une clôture de chœur et de deux ambons, réalisés par le sculpteur Gaston Le Bourgeois (en deux grands bénitiers est donc confiée à Gaston Le Bourgeois. Les projets sont datés du 20 juillet 1935 visite à Varennes narrée en 1960 par un témoin, le maire de Sommepy, Gaston Pérard (visite également . Non signés, ils sont vraisemblablement la mise au propre par André Ventre des dessins de Gaston Le Bourgeois. Les marchés sont passés avec le sculpteur le 1er février 1936, à l'exception du lutrin et des commandé par le curé. Il est fort probablement, au vu de sa conception, qu'il soit aussi l'œuvre de Gaston Le Bourgeois. Lors de son inauguration, le 14 février 1931, l'église est pourvue d'un aménagement provisoire. Le riche mobilier d'avant guerre n'ayant pas été estimé à sa juste valeur, le maire doit négocier un avenant. Une fois obtenu, un désaccord apparaît entre d'une part le curé, partisan d'un mobilier moderne
    Référence documentaire :
    Église de Sommepy [projet d'un ensemble mobilier]. [André Ventre et Gaston Le Bourgeois]. 20 Ventre et Gaston Le Bourgeois]. 20 juillet 1935. 7 tirages de plan (AE Châlons-en-Champagne. Fonds Royer [Souvenirs concernant l'aménagement mobilier de l'église], par Gaston Pérard, 1960 Collection privée. [Souvenirs concernant l'aménagement mobilier de l'église], par Gaston Pérard, maire de Sommepy
    Précision dénomination :
    Ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois
    Auteur :
    [sculpteur] Le Bourgeois Gaston-Etienne
    Titre courant :
    Ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois
  • Tableau commémoratif des morts de la guerre de 1914-1918 (de l'ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois)
    Tableau commémoratif des morts de la guerre de 1914-1918 (de l'ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois) Sommepy-Tahure - rue de la Chaussée - en village - Cadastre : 1956 AC 147 à 149
    Historique :
    Gaston Le Bourgeois, commandé directement par le curé Pierre Cahouët et financé par les paroissiens, d'où son absence dans la documentation concernant le remplacement du mobilier détruit. En 1956, une petite table est ajoutée dans le bas pour les morts de la guerre de 1939-1944.
    Représentations :
    Le couronnement est ornée d'une perspective de croix de cimetière.
    Description :
    Tableau composé de deux planches assemblées, de deux petites en arrière-plan dans le haut et le bas
    Auteur :
    [sculpteur] Le Bourgeois Gaston-Etienne
    Titre courant :
    Gaston Le Bourgeois)
  • Clôture de chœur (de l'ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois)
    Clôture de chœur (de l'ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois) Sommepy-Tahure - rue de la Chaussée - en village - Cadastre : 1956 AC 147 à 149
    Historique :
    Clôture dessinée par le sculpteur Gaston Le Bourgeois sous la direction de l'architecte André Ventre (plans datés du 20 juillet 1935). Un marché est passé avec ce sculpteur le 1er février 1936 pour la réalisation de la partie en bois et un second marché le 11 février avec l'entrepreneur parisien marchés sont dressés le 6 juillet suivant.
    Référence documentaire :
    Église de Sommepy [projet d'un ensemble mobilier]. [André Ventre et Gaston Le Bourgeois]. 20 Ventre et Gaston Le Bourgeois]. 20 juillet 1935. 7 tirages de plan (AE Châlons-en-Champagne. Fonds Royer
    Représentations :
    chacun des six panneaux évoque le blé, l'autre la vigne. Au centre, les panneaux sont ornés d'un
    Description :
    simple battant vers les bras du transept, tous placés au centre. La clôture est en palissandre, le
    Auteur :
    [sculpteur] Le Bourgeois Gaston-Etienne
    Titre courant :
    Clôture de chœur (de l'ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois)
    Dimension :
    Longueur de la partie séparant le chœur liturgique de la nef. Longueur des parties latérales : 469
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le bras gauche du transept. IVR21_19875100814X Moitié droite de la partie séparant le chœur liturgique de la nef, côté chœur liturgique
  • Ensemble du maître-autel (de l'ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois)
    Ensemble du maître-autel (de l'ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois) Sommepy-Tahure - rue de la Chaussée - en village - Cadastre : 1956 AC 147 à 149
    Historique :
    Ensemble dessiné par le sculpteur Gaston Le Bourgeois sous la direction de l'architecte André 28 octobre, Le Bourgeois dit avoir également fabriqué les chandeliers et la croix d'autel qui ne lui Ventre (plans datés du 20 juillet 1935). Un marché est passé avec ce sculpteur le 1er février 1936 pour la réalisation du massif et du tabernacle. Le 11 février suivant un second marché est signé avec Hory ). Les procès-verbaux de réception de ces marchés sont dressés le 6 juillet suivant. Dans une lettre du sont pas encore réglés. Le tout est régularisé par un marché passé a posteriori le 20 novembre, mais le
    Référence documentaire :
    Église de Sommepy [projet d'un ensemble mobilier]. [André Ventre et Gaston Le Bourgeois]. 20 Ventre et Gaston Le Bourgeois]. 20 juillet 1935. 7 tirages de plan (AE Châlons-en-Champagne. Fonds Royer
    Représentations :
    Christ en croix sur la grande croix surmontant le tabernacle. La porte de ce dernier est ornée de
    Description :
    forme de colonne. Cet ensemble s'appuie sur une massif servant de soubassement au tabernacle, le tout en palissandre. L'armoire du tabernacle s'élève en croix monumentale. Le vantail de la porte est incrusté de
    Auteur :
    [sculpteur] Le Bourgeois Gaston-Etienne
    Titre courant :
    Ensemble du maître-autel (de l'ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois)
    États conservations :
    Il manque le culot au-dessus de la porte du tabernacle et la croix d'autel qu'il portait.
  • Ensemble des deux autels secondaires de la Vierge et du Sacré-Cœur (de l'ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois)
    Ensemble des deux autels secondaires de la Vierge et du Sacré-Cœur (de l'ensemble mobilier du sculpteur Gaston Le Bourgeois) Sommepy-Tahure - rue de la Chaussée - en village - Cadastre : 1956 AC 147 à 149
    Historique :
    Gaston Le Bourgeois sous la direction de l'architecte André Ventre (plans datés du 20 juillet 1935). Deux suivant. Dans une lettre du 28 octobre, Le Bourgeois dit avoir également fabriqué les chandeliers et les deux nouveaux autels secondaires sont dessinés, après la restauration de l'église, par le sculpteur marchés sont passés avec ce sculpteur le 1er février 1936 pour la réalisation des pieds des autels, de la clôture des autels, des sculptures, de leur support et de la peinture formant le fond des sculptures. Le avec le sculpteur de supprimer les clôtures prévues en raison de l'étroitesse de l'espace, et portant les tables d'autel. Les procès-verbaux de réception de ces marchés sont dressés le 6 juillet croix d'autel qui ne lui sont pas encore réglés. Le tout est régularisé par un marché passé a posteriori le 20 novembre, mais le procès-verbal de réception n'est daté que du 6 avril 1938.
    Référence documentaire :
    Église de Sommepy [projet d'un ensemble mobilier]. [André Ventre et Gaston Le Bourgeois]. 20 Ventre et Gaston Le Bourgeois]. 20 juillet 1935. 7 tirages de plan (AE Châlons-en-Champagne. Fonds Royer [Souvenirs concernant l'aménagement mobilier de l'église], par Gaston Pérard, 1960 Collection privée. [Souvenirs concernant l'aménagement mobilier de l'église], par Gaston Pérard, maire de Sommepy
    Représentations :
    Autel de la Vierge. Les colonnes de l'autel présentent les litanies de la Vierge, le faux Vierge. Autel du Sacré-Cœur. Les colonnes de l'autel présentent les litanies du Sacré-Cœur, le faux -bosse symbolisant le Sacré-Cœur. Celle-ci est formée d'une croix émergeant de la couronne d'épines. Un
    Auteur :
    [sculpteur] Le Bourgeois Gaston-Etienne
    Titre courant :
    sculpteur Gaston Le Bourgeois)
    Illustration :
    Ensemble de l'autel du Sacré-Cœur, ronde-bosse symbolisant le Sacré-Cœur. IVR21_20205101025NUCA
  • Statue : Vierge noire à l'Enfant (ensemble de l'autel secondaire de la Vierge)
    Statue : Vierge noire à l'Enfant (ensemble de l'autel secondaire de la Vierge) Sommepy-Tahure - rue de la Chaussée - en village - Cadastre : 1956 AC 147 à 149
    Historique :
    Statue réalisée par le sculpteur Gaston Le Bourgeois, dans le cadre du marché de l'autel secondaire de la Vierge, passé le 1er février 1936 et réceptionné le 6 juillet suivant. L’œuvre est présentée à l'Exposition universelle de Paris en 1937 et classée "hors concours". Dans une lettre du 1er février 1938 le
    Représentations :
    , Jésus enfant et saint Jean-Baptiste enfant, le Christ couronné d'épines et la tête de saint Jean
    Auteur :
    [sculpteur] Le Bourgeois Gaston-Etienne
  • Dalle funéraire de Marçon Bourgeois
    Dalle funéraire de Marçon Bourgeois Rethel - place Anatole France - en ville
    Inscriptions & marques :
    MR LE / BOURGEOIS SA SOEURE ENTRE PLUSIEUES / AUTRES LEgS PIEUX FONDE APERPETUITE / DANS CETTE Transcription de l'épitaphe : ET MARCON BOURGEOIS SA FEMME LAQUEL / APRES AVOIR CONIOINCTEMENT AVEC
    Description :
    Dalle rectangulaire en calcaire local (pierre bleue type Givet) ; épitaphe gravée dans le champ . Posée sur le sol.
    Titre courant :
    Dalle funéraire de Marçon Bourgeois
    Appellations :
    de Marçon Bourgeois
  • Usine de bonneterie Jules Bourgeois, puis S.A. bonneterie d'Arcis J. Bourgeois, actuellement maisons
    Usine de bonneterie Jules Bourgeois, puis S.A. bonneterie d'Arcis J. Bourgeois, actuellement maisons Arcis-sur-Aube - 4, 6 mail de Plaisance 15 rue de la Porte dorée - en village - Cadastre : 1977 AD 337 à 645
    Historique :
    Vers 1935, Jules Bourgeois fait construire à côté d'un petit atelier de la fin du 19e siècle une . Celle-ci semble être abandonnée vers 1960, lorque la S.A. Bonneterie d'Arcis J. Bourgeois commence étaient encore habités sur le site du mail de Plaisance. En 2013 (complément d'enquête), les logements
    Titre courant :
    Usine de bonneterie Jules Bourgeois, puis S.A. bonneterie d'Arcis J. Bourgeois, actuellement
    Appellations :
    dite usine de bonneterie Jules Bourgeois, puis S.A. bonneterie d'Arcis J. Bourgeois
    Illustration :
    Atelier de fabrication, vue partielle depuis le sud IVR21_20141003530NUCA Atelier de fabrication vu depuis le sud IVR21_20141003531NUCA Logement d'ouvriers vu depuis le sud IVR21_20141003532NUCA Logement d'ouvriers, vue partielle depuis le nord IVR21_20141003533NUCA Vue d'ensemble depuis le sud IVR21_19981000294Z Atelier de fabrication vu depuis le sud-ouest IVR21_19861000856Z Salle des machines vue depuis le nord-est IVR21_19861000853Z
  • Usine de bonneterie Savouré, puis S.A. bonneterie d'Arcis J. Bourgeois, puis S.A. Bourgeois et fils, actuellement logements
    Usine de bonneterie Savouré, puis S.A. bonneterie d'Arcis J. Bourgeois, puis S.A. Bourgeois et fils, actuellement logements Arcis-sur-Aube - 47 rue des Anciens fossés 24 route de Troyes - en village - Cadastre : 1977 AD 351, 352
    Historique :
    Le parisien J. Savouré fonde une entreprise de bonneterie à Arcis-sur-Aube dès 1844, mais édifie l'usine de la rue des Anciens fossés dans le troisième quart du 19e siècle. Celle-ci est exploitée depuis 1960 environ par la S.A. bonneterie d'Arcis J. Bourgeois (IA10000047). Elle est toujours en activité en 1986 (date de l'enquête initiale) sous la raison sociale devenue S.A. Bourgeois et fils. En 2013 (complément d'enquête), l'ensemble du site a été trouvé détruit laissant place à des logements. Le logement
    Titre courant :
    Usine de bonneterie Savouré, puis S.A. bonneterie d'Arcis J. Bourgeois, puis S.A. Bourgeois et fils
    Appellations :
    dite usine de bonneterie Savouré, puis S.A. bonneterie d'Arcis J. Bourgeois, puis S.A. Bourgeois et
    Illustration :
    Logement patronal vu depuis le sud-est IVR21_20141003527NUCA Vestige de l'atelier de fabrication vu depuis le sud IVR21_20141003528NUCA Ensemble immobilier vu depuis le sud-ouest IVR21_20141003529NUCA
  • Tableau : Le portement de croix
    Tableau : Le portement de croix Reims - avenue de la Marne - en ville - Cadastre : 2016 CH 489
    Inscriptions & marques :
    Signé en bas à gauche : Gaston Latouche HC 1893.
    Référence documentaire :
    Vision d'un paradis oublié... l'église Saint-Nicaise Reims, 2008 LE FOYER REMOIS. Vision d'un | 2016, mis en ligne le 11 août 2016. URL : http://journals.openedition.org/insitu/12995 ; DOI : 10.4000
    Représentations :
    Dans un halo de camaïeu jaune et bleu, le Christ avance dans le quart inférieur droit du tableau , la planche de la croix sur son épaule, le visage tendu par l'effort. La planche coupe la composition
    Auteur :
    [peintre] La Touche Gaston
    Titre courant :
    Tableau : Le portement de croix
  • Statue (grandeur nature) : saint Laurent ou saint Etienne
    Statue (grandeur nature) : saint Laurent ou saint Etienne Rethel - place Anatole France - en ville
    Historique :
    bourgeois Jean Jacquart passent un marché avec le maître maçon Jesson Bailly pour la construction d'un Le 27 février 1511, les échevins de la ville de Rethel, les ministres de la paroisse et le portail au sud sur le cimetière. En 1517, un second marché est passé avec le maître maçon Raimbaut-le-Buz
    Représentations :
    saint Etienne ? Il s'agit d'un diacre : iconographie indécise entre saint Laurent ou saint Etienne.
    Auteur :
    [maçon] Raimbaut-le-Buz
    Titre courant :
    Statue (grandeur nature) : saint Laurent ou saint Etienne
  • Église paroissiale Saint-Etienne
    Église paroissiale Saint-Etienne Charny-le-Bachot - en village
    Hydrographies :
    Le Bachot; La Barbuise
    Localisation :
    Charny-le-Bachot - en village
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Etienne
    Vocables :
    Saint-Etienne
  • Église paroissiale Saint-Etienne
    Église paroissiale Saint-Etienne Vignory - en village
    Historique :
    construite, à l'abbaye Saint-Bénigne de Dijon. Cette église, placée sous le vocable de Saint-Etienne, fut Vignory apparaît dans les archives de l'abbaye de Luxeuil dès le début du 9e siècle, lorsque le , dont la construction, qui remonte au milieu du XIe siècle, l'inscrit dans le mouvement de fondations seconde s'éleva le choeur à déambulatoire et chapelles rayonnantes, reflet de l'ambition de son fils Roger qui, lorsqu'il décida d'appeler à Vignory des moines bénédictins, dut aussi envisager d'amplifier le seulement de le conserver, mais d'en faire valoir le caractère représentatif par une restitution des parties restaurations ne semblent cependant pas avoir altéré le parti d'ensemble, à l'exception peut-être du choeur dont d'originalité pour le traitement de l'élévation. Certes, il resta fidèle aux vastes surfaces murales inarticulées qui étaient de règle depuis le début de l'architecture chrétienne d'Occident et qui, en cette grandes-arcades. Le mur se trouve ainsi allégé, tandis que la superposition stricte des grandes-arcades
    Hydrographies :
    Le); Ribévaux Rigollot
    Description :
    creuses ; clocher couvert en bardeaux. L'abside, le déambulatoire et les chapelles rayonnantes sont couvertes de tuiles creuses posées sur des toitures hémi-circulaires à faible pente. Le clocher est surmonté d'une flècle polygonale très pentue et couverte de bardeaux, le tout masquant une coupole -côtés ont des toits à simple pan, faiblement inclinés et couverts de tuiles creuses. La façade, le mur
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Etienne
    Vocables :
    Saint-Etienne
    Illustration :
    Nef : vue depuis le choeur IVR21_20065237259NUCA Nef, mur nord : vue depuis le choeur IVR21_20065237260NUCA
  • Église paroissiale Saint-Etienne
    Église paroissiale Saint-Etienne Arrembécourt - en village
    Historique :
    Arrembécourt est attesté depuis le 11e siècle. Appartint un temps à l'abbaye de Montier-en-Der
    Canton :
    Brienne-le-Château
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Etienne
    Vocables :
    Saint-Etienne
  • Tableau : Saint Etienne
    Tableau : Saint Etienne Sedan - Fond-de-Givonne - R.D. 977 - en ville
    Matériaux :
    toile support en un seul peinture à l'huile
    Représentations :
    saint Etienne Tableau représentant saint Etienne.
    Titre courant :
    Tableau : Saint Etienne
  • Statuette : Saint Étienne
    Statuette : Saint Étienne Troyes - rue de la Madeleine - en ville
    Observation :
    Pas de photographie ancienne dans le fonds CAOA.
    Représentations :
    saint Etienne
    Titre courant :
    Statuette : Saint Étienne
  • Église paroissiale Saint-Etienne
    Église paroissiale Saint-Etienne Laval-Morency - en village - Cadastre : 1984 AB 133
    Historique :
    D'après Feuillet de Fontenelle, Laval aurait brûlé en 1622 par Mansfeld qui était commandité par le 17e siècle. Le choeur a été complètement reconstruit au 19e siècle ; c'est aussi à cette époque que furent supprimées d'autres tourelles flanquant la nef. Sous l'Ancien Régime, le seigneur était le
    Observation :
    Edifice fortifié par le biais de bretèches, d'une tourelle et d'ouvertures de tir ; comble refuge.
    Référence documentaire :
    p. 92 Le domaine de Potées (Ardennes) ou la donation de saint Remi. Reims, 1896 PECHENARD abbé. Le
    Description :
    L'église Saint-Etienne est implantée au centre du village et est orientée au nord-est. Elle présente un plan en croix latine. La nef à vaisseau unique est suivie par un transept saillant et par le sacristie dans l'angle formé par le bras sud et la nef. Les murs sont élevés en moellon calcaire avec chaînes d'angle en pierre de taille calcaire. Les faces intérieures des murs sont enduites. Le sol de la intérieurs sont voûtés d'ogives et le choeur est couvert d'une fausse voûte en berceau déprimé. Présence . La nef et le choeur sont couvertes de toits à longs pans à croupe, les bras du transept de toits à lons pans à pignons découverts et le clocher par une flèche polygonale.
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Etienne
    Vocables :
    Saint-Etienne
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord IVR21_20130860441NUC2A Vue générale depuis le nord-ouest IVR21_20130860458NUC2A Clocher depuis le nord-est IVR21_20130860463NUC2A Bras sud du transept et tourelle depuis le sud IVR21_20130860464NUC2A Tourelle depuis le sud IVR21_20130860465NUC2A Vue générale depuis le sud IVR21_20130860466NUC2A Nef depuis le choeur IVR21_20130860472NUC2A
  • Dalle funéraire de Françoise Le Bé
    Dalle funéraire de Françoise Le Bé Troyes - rue Vauluisant - en ville
    Inscriptions & marques :
    / LE BE BOURGEOIS DE TROYES / LAQUELLE DECEDA LE IXE / FEBVRIER 1607. Le registre central est effacé Transcription : CY GIST DAMOISELLE / FRANCOISE LE BE EN / SON VIVANT FEMME DE / NOBLE HOMME JACQUES LES SIENS POUR SALUER SON ROY / LE CIEL EN FUT JALOUX ET DUNE AMOUR OUTRE / ME RETIRA DES MIENS POUR de Jacques Le Bé et celles de sa femme. Elles se répètent au bas de la tombe (Fichot, tome 4).
    Historique :
    Dalle funéraire de Françoise Le Bé, décédée en 1607, et épouse de Jacques Le Bé, facteur d'orgues et organiste. Ce dernier, né à Troyes vers 1575, était probablement le petit-fils de Pierre Le , papetier à Troyes, qui tenait au 15e siècle le premier rang parmi les papetiers jurés de l'Université . Jacques Le Bé fut organiste à Saint-Jean. Par la suite, il fut chargé de la réparation de l'orgue de la
    Titre courant :
    Dalle funéraire de Françoise Le
    Appellations :
    de Françoise Le Bé, épouse de Jacques Le
  • Église paroissiale Saint-Étienne
    Église paroissiale Saint-Étienne Charmes-en-l'Angle - rue de la Mairie - en village - Cadastre : 1993 B1 29
    Historique :
    et après le Concordat elle devint succursale de Charmes-la-Grande. Le chœur de l'église Saint-Étienne L'église de Charmes-en-l'Angle était le siège d'une cure à la collation de l'archidiacre de Reynel
    Référence documentaire :
    p. 516 ROUSSEL, Charles. Le diocèse de Langres : histoire et statistique, 1875 ROUSSEL, Charles. Le
    Représentations :
    Chapiteaux à crochets dans le chœur.
    Description :
    couronné d'une flèche polygonale en ardoise surplombe le faîtage de la nef du côté ouest. Les murs sont enduits tandis que les baies et le portail occidental sont en pierre de taille.
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Étienne
    Vocables :
    Saint-Etienne
    Illustration :
    Vue intérieure vers le chœur. IVR21_20065200628NUCA
1 2 3 4 35 Suivant